Archive for September, 2014

September 10, 2014

Signature du nouvel accord de siège de l’ONG belge PROTOS : Une reconnaissance de sa contribution au secteur AEPHA au Bénin

Alain TOSSOUNON (Bénin) 

Implantée au Bénin depuis 20 ans, l’ONG belge Protos œuvre pour une gestion équitable, participative et durable des ressources en eau à travers plusieurs projets et programmes. En reconnaissance de son engagement, le gouvernement du Bénin a signé un nouvel accord de siège au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le  lundi 8 septembre 2014 au Ministère des affaires étrangères.

 

 Poignée de main entre le représentant résident de Protos (à gauche) et                                       le représentant du gouvernement (à droite)

Poignée de main entre le représentant résident de Protos (à gauche) et le représentant du gouvernement (à droite)

« Par cet acte, le Gouvernement béninois réitère sa confiance en votre institution, pour vous accompagner dans la volonté de votre ONG de poursuivre l’entreprise dans laquelle nous nous sommes engagés depuis la signature du premier accord de siège le 22 novembre 1996 ». C’est en ces termes que le secrétaire général  par intérim du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur, Eusèbe Agbangla  s’est exprimé au cours de cette cérémonie de signature.   Pour le représentant du gouvernement, le renouvellement de l’accord de siège est un mérite pour cette organisation qui milite pour une amélioration de l’accès des populations béninoises à l’eau et à l’assainissement  et  une meilleure gestion des ressources en eau dans notre pays.

Ainsi, il a rappelé  par exemple,  les interventions de l’organisation dans le Sud du Bénin visant un meilleur accès ou une meilleure utilisation de l’eau, à travers l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement, les aménagements hydro-agricoles, etc. Plus encore, il  a signalé son engagement pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) à travers son « précieux soutien »  au Partenariat National de l’Eau (PNE).   Dans  le secteur des aménagements hydro-agricoles au Bénin, les activités  de Protos ont  permis le renforcement  les capacités des Organisations paysannes et des acteurs d’appui en matière de valorisation intégrée des sources en eau à des fins agricoles. Un programme qui a contribué à l’aménagement de plus d’une soixantaine de sites dans douze (12) communes des départements du Mono/Couffo et de l’Atacora/Donga, à travers la réalisation d’infrastructures d’irrigation et de drainage, le développement des filières porteuses comme le maraichage, la riziculture, etc.

Surtout, les interventions de l’ONG belge Protos ont été saluées parce qu’elles contribueront à l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement (Objectif 7 relatif  à l’accès à l’eau potable) par le Bénin en 2015.

Très heureux de cette confiance renouvelée, le Représentant résident de Protos au Bénin, Harald Van Der Hoek,  a rappelé les raisons qui motivent les interventions de son organisation au Bénin. Il s’agit de sa stabilité sociopolitique et économique mais aussi  « son hospitalité et sa crédibilité ».

Au total, il a souligné qu’au Bénin, PROTOS intervient dans 22 communes de l’Atacora Donga et du Mono Couffo. Il met en œuvre plusieurs projets de développement dans les secteurs  d’ Approvisionnement en Eau Potable, Hygiène et Assainissement (AEPHA) et valorisation de l’eau  par l’agriculture dans un cadre global de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE).  Il a précisé que ces projets sont financés par différents bailleurs tels que la coopération belge au développement, le Fonds Belge de Sécurité Alimentaire, l’Union Européenne, la Facilité Africaine de l’Eau de la Banque Africaine de Développement et l’Alliance Wash néerlandaise.

Avec ces projets et financements, plusieurs objectifs ont été atteints ces cinq dernières années. Il s’agit entre autres, de  l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement; de l’ amélioration des connaissances et mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau, en protégeant les réserves en eau; du renforcement des capacités des communes dans la maîtrise d’ouvrage.

En matière de réalisation des ouvrages d’Approvisionnement en Eau Potable et d’assainissement, on retient la construction de 290 points d’eau potable, 150 blocs de latrines institutionnelles et publiques et de 1.050 latrines familiales. Des réalisations qui ont  favorisé  l’accès de 80.000 personnes à l’eau potable et 91.800 personnes ont bénéficié d’assainissement amélioré.

En matière d’aménagement hydro-agricole, une superficie de 645 ha ont été aménagés augmentant ainsi la production de riz de 700 à 3.700 kg/ha. Par ailleurs, 89 groupes de paysans et organisation de 2.500 producteurs ont bénéficié d’un renforcement de capacités.

Tout en rappelant que ces actions et résultats sont le fruit d’une collaboration et d’un partenariat avec les institutions que sont le Ministère en charge de l’Eau, le Ministère de l’Agriculture et de la santé, des services déconcentrés de l’Etat et les communes, Harald van Der Hoek, a indiqué que pour les prochaines années, l’objectif de PROTOS est de « contribuer à une gestion adéquate du développement local dans un contexte de décentralisation et de renforcement de la société civile ». Ce qui passe par le développement et la promotion de méthodes novatrices avec des acteurs  plus engagés.  L’aventure se poursuit.

 

Tags: , , ,
September 2, 2014

Lutte contre Ebola en Guinée-Bissau: Les populations déclenchent une vaste campagne d’assainissement

José Augusto Mendonça (Guinée-Bissau)

C’est une mobilisation générale du peuple guinéen contre une éventuelle épidémie d’Ebola. Le pays tout entier a participé de 7-17 heures 30 ce jour du 30 Août, au travail gigantesque de l’assainissement de l’environnement. Ce travail a mobilisé l’ensemble de la population, les membres des organes de l’Etat, y compris les présidents de la République, l’Assemblée nationale, la Cour suprême, le premier ministre et d’autres membres de son équipe de direction et les représentants de la nation.

Un tas de déchets ramassés au cours de la campagne

Un tas de déchets ramassés au cours de la campagne

Le matin de ce jour-là, le Président de la République a donné l’exemple aux citoyens à qui il a été demandé, de nettoyer et de désinfecter l’environnement où ils vivent, dans le contexte de la lutte contre les maladies épidémiques à savoir Ebola et le choléra.

José Mário Vaz, qui a dirigé les travaux du marché central de la capitale, Bissau, connu sous le nom de Bandim, a salué l’initiative de l’exécutif qui a institué cette journée et a invité les Guinéens à prendre soin de leur environnement pour leur santé.

Il a indiqué que cette action est d’une importance capitale pour le pays et a ajouté qu’il répond à l’appel qu’il a lancé dès sa prise de fonction.

«J’espère que chaque jour sera comme aujourd’hui,” a souhaité le chef de l’Etat qui a rappelé que la lutte contre la pauvreté commence précisément avec la promotion de l’hygiène. Et d’ajouter que les citoyens doivent assumer leur responsabilité en veillant à l’assainissement de leur environnement.

Au cours de l’action, le trio de ministres qui l’accompagnaient a dit qu’il était satisfait de la conduite des activités. Résumant la position de ses collègues des Finances et de la Défense, le ministre de l’Intérieur a noté qu’il y avait une grande adhésion des populations dans leurs quartiers tout en saluant le travail des forces armées qui ont été mobilisé pour cette campagne.

Au terme de l’action, des tonnes de déchets ont été ramassés au bord des routes. Ces déchets seront enlevés par la municipalité de Bissau.

“En fait, le pays est sale et a besoin des actions de cette nature», a soutenu une jeune femme qui a participé au drainage des eaux pluviales et au nettoyage des fosses dans les quartiers de la capitale Bissau.

Ce soutien a été renforcé par un membre de l’association des résidents des régions éloignées qui a exhorté tout le monde à faire de même.

De plus, le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a salué l’initiative du gouvernement qu’il a jugée opportune et responsable.

Cependant, dans le même contexte, le président de l’Assemblée nationale, Cipriano Cassama qui s’est rendu vers la deuxième ville du pays, Bafata à diriger le travail de nettoyage et de désinfection du site site, ainsi que son compagnon de la Cour suprême.

Le Premier ministre, Domingos Simões Pereira a coordonné les activités dans la même région de Oio, en particulier dans Cacheu, Canchungo, Farim et Mansoa.

Toutefois, en raison du succès retentissant enregistré par cette campagne, l’exécutif a rendu public un décret pour instituer cette initiative qui se poursuivra désormais tous les derniers week-end de chaque mois.

September 1, 2014

Free town Peninsula Community benefits from Hybrid Electrification Plant

By Mustapha Sesay, Water &Sanitation Media Network S/L

Energy supply is a key to the socio-economic development of any community or state.

In many developing countries, many depend on either Hydro power electrification or thermal plant.

It is a new concept in the minds of most people to talk of a hybrid plant using both water supply in the rains and solar plant in the dry season to provide electricity supply for community people especially in remote or rural areas.

In Sierra Leone, one area along the Freetown Peninsular that can now boast of this new development is the No. 2 River Community.

Despite the poor status of the road network to getting to this area, it is a tourist resort centre, nice beaches, vegetation and a lot of water shed to keep the turbines in operation.

water

Prior to the develop of this hybrid electrification plant, the Pioneers Welt Hunger Hilfe WHH

It is in this drive that Welt Hunger Heilf WHH undertook a study on the identification of over sixty water sheds along the Freetown Peninsula and the need to preserve them for the sustainability of water supply to the western urban and rural district.

With the collaboration of the European Union and other organization, one of the watershed was developed and protected to provide pipe born water supply for the No. Two River Community.

With more potentials for this community, Welt Hunger Hilfe WHH strived very hard to ensure that most communities benefit from rural power electrification and water supply.

Tuesday, 5th August, 2014 witnessed another milestone for this community as they were the first in the country to witness the commissioning of a Hybrid Electrification plant that will supply twenty hours of electricity during the Rainy and Dry Seasons.

This remarkable development was graced by the Energy Minister and Deputies, development partners, tribal heads and dignitaries,.

As a sign of gratitude for bringing development to their community, the Head of No. 2 River. Abu Bakraa Turam Conteh commended Welt Hunger Hilfe, the European Union, the Government and all who in diverse ways have contributed towards the completion of the project and prayed that more would be done so as to sustain and extend the project to other communities.

Mr. Conteh further revealed that the development of energy technology plays an important role in the drive towards self sufficiency and called on the people to embrace the development at their doorstep.

The Country Director for Welt Hunger Hilfe WHH Jochen Moniger said in 2011, the project started with the identification of watersheds so as to facilitate the supply of water to the communities.  With much improvement, the organization later saw the need to work out modalities for the provision of electricity supply.

With the commitment of the people work progressed on a sound footing as they were always prepared to render valuable services at all times.

The Hybrid Electrification is one of the best of its kind. During the Dry Season, the Solar plant generates electricity for the people of Number Two River as the water level drops considerably while in the Rainy Season, it is the opposite, the mini hydro-plant  generates twenty hours of electricity for the people.

He further stressed that as a way of sustaining the project, the people must be prepared to secure prepared meters and pay their bills so that the money would be spent on running and maintenance cost.

With the new hybrid power plant in operation now, this would help promote developmental programmes within the No Two River community, facilitate the efforts of the children to study at home, halt the noise generators have been making in the neighbourhood and even the black smoke they ooze.

As a sea side resort, this would help promote tourism in the area and this in turn would boost the employment of youths and facilitate trade opportunities.

Special commendation was made to the European Union funded project for intervening in the water supply system for drinking and other purposes.

The Minister of Energy Mr. Thomas  Macauley commended Welt Hunger Hilfe WHH and partners for such a laudable venture as it is in line with the vision of President Koroma to ensure that electricity is visible in all parts of the country.

According to him, the commissioning  of the Hybrid Electrification plant at No Two River signified the good work of the organization as without light, development would be at a standstill.

The Minister admonished all to reflect on the prominent role of light in our societies, namely its importance in the hospitals, factories, industries, our homes, the internet, communication and several other aspects.

The Energy Minister went on to state that it is but fitting that a similar projects are replicated in various parts of the country.

With the commissioning  of the Hybrid Electrification project by the Minister, a tour was made to the plant facilities where both the hydro plant and the Solar plant were inspected.

This was followed by a demonstration of the new plant supplying the township with light that was embraced by the people.

According to Moses Kamara, a Cinema Operator, this is one of the opportunities they have been longing for as it would help to curtail the fuel shortage that had adversely hit their business. He hoped that with this development, customers at his cinema would now get the much needed satisfaction, more so when international matches are being played.

Marie Cole, a trader praised Welt Hunger Heilf WHH and all the partners that have contributed towards the growth and development of their community.

We must noted that Sierra Leoneans in the south and eastern part of the country use to boast of the Dodo Dam that provided electricity in the rains while the Bo-Kenema Power Station provided electricity during the dries. Today, this glory is lost as people in that part of the country are married to ‘BLACKOUT’

ONE major reason for the drop in the water supply is the destruction of the watershed or catchment areas for timber and other purposes.

In the city of Freetown, the struggle for water continues as the Guma Valley Dam and other catchment areas continue to suffer from extensive deforestation.

In a situation where stringent measures are not put in place, most of the watershed areas would be destroyed and this would affect the supply of hydro electricity and water supply to most communities.