Signature du nouvel accord de siège de l’ONG belge PROTOS : Une reconnaissance de sa contribution au secteur AEPHA au Bénin

Alain TOSSOUNON (Bénin) 

Implantée au Bénin depuis 20 ans, l’ONG belge Protos œuvre pour une gestion équitable, participative et durable des ressources en eau à travers plusieurs projets et programmes. En reconnaissance de son engagement, le gouvernement du Bénin a signé un nouvel accord de siège au cours d’une cérémonie qui s’est déroulée le  lundi 8 septembre 2014 au Ministère des affaires étrangères.

 

 Poignée de main entre le représentant résident de Protos (à gauche) et                                       le représentant du gouvernement (à droite)

Poignée de main entre le représentant résident de Protos (à gauche) et le représentant du gouvernement (à droite)

« Par cet acte, le Gouvernement béninois réitère sa confiance en votre institution, pour vous accompagner dans la volonté de votre ONG de poursuivre l’entreprise dans laquelle nous nous sommes engagés depuis la signature du premier accord de siège le 22 novembre 1996 ». C’est en ces termes que le secrétaire général  par intérim du Ministère des Affaires Etrangères, de l’Intégration africaine, de la Francophonie et des Béninois de l’extérieur, Eusèbe Agbangla  s’est exprimé au cours de cette cérémonie de signature.   Pour le représentant du gouvernement, le renouvellement de l’accord de siège est un mérite pour cette organisation qui milite pour une amélioration de l’accès des populations béninoises à l’eau et à l’assainissement  et  une meilleure gestion des ressources en eau dans notre pays.

Ainsi, il a rappelé  par exemple,  les interventions de l’organisation dans le Sud du Bénin visant un meilleur accès ou une meilleure utilisation de l’eau, à travers l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement, les aménagements hydro-agricoles, etc. Plus encore, il  a signalé son engagement pour la Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE) à travers son « précieux soutien »  au Partenariat National de l’Eau (PNE).   Dans  le secteur des aménagements hydro-agricoles au Bénin, les activités  de Protos ont  permis le renforcement  les capacités des Organisations paysannes et des acteurs d’appui en matière de valorisation intégrée des sources en eau à des fins agricoles. Un programme qui a contribué à l’aménagement de plus d’une soixantaine de sites dans douze (12) communes des départements du Mono/Couffo et de l’Atacora/Donga, à travers la réalisation d’infrastructures d’irrigation et de drainage, le développement des filières porteuses comme le maraichage, la riziculture, etc.

Surtout, les interventions de l’ONG belge Protos ont été saluées parce qu’elles contribueront à l’atteinte des objectifs du Millénaire pour le développement (Objectif 7 relatif  à l’accès à l’eau potable) par le Bénin en 2015.

Très heureux de cette confiance renouvelée, le Représentant résident de Protos au Bénin, Harald Van Der Hoek,  a rappelé les raisons qui motivent les interventions de son organisation au Bénin. Il s’agit de sa stabilité sociopolitique et économique mais aussi  « son hospitalité et sa crédibilité ».

Au total, il a souligné qu’au Bénin, PROTOS intervient dans 22 communes de l’Atacora Donga et du Mono Couffo. Il met en œuvre plusieurs projets de développement dans les secteurs  d’ Approvisionnement en Eau Potable, Hygiène et Assainissement (AEPHA) et valorisation de l’eau  par l’agriculture dans un cadre global de Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE).  Il a précisé que ces projets sont financés par différents bailleurs tels que la coopération belge au développement, le Fonds Belge de Sécurité Alimentaire, l’Union Européenne, la Facilité Africaine de l’Eau de la Banque Africaine de Développement et l’Alliance Wash néerlandaise.

Avec ces projets et financements, plusieurs objectifs ont été atteints ces cinq dernières années. Il s’agit entre autres, de  l’amélioration de l’accès à l’eau potable et à l’assainissement; de l’ amélioration des connaissances et mise en œuvre de la gestion intégrée des ressources en eau, en protégeant les réserves en eau; du renforcement des capacités des communes dans la maîtrise d’ouvrage.

En matière de réalisation des ouvrages d’Approvisionnement en Eau Potable et d’assainissement, on retient la construction de 290 points d’eau potable, 150 blocs de latrines institutionnelles et publiques et de 1.050 latrines familiales. Des réalisations qui ont  favorisé  l’accès de 80.000 personnes à l’eau potable et 91.800 personnes ont bénéficié d’assainissement amélioré.

En matière d’aménagement hydro-agricole, une superficie de 645 ha ont été aménagés augmentant ainsi la production de riz de 700 à 3.700 kg/ha. Par ailleurs, 89 groupes de paysans et organisation de 2.500 producteurs ont bénéficié d’un renforcement de capacités.

Tout en rappelant que ces actions et résultats sont le fruit d’une collaboration et d’un partenariat avec les institutions que sont le Ministère en charge de l’Eau, le Ministère de l’Agriculture et de la santé, des services déconcentrés de l’Etat et les communes, Harald van Der Hoek, a indiqué que pour les prochaines années, l’objectif de PROTOS est de « contribuer à une gestion adéquate du développement local dans un contexte de décentralisation et de renforcement de la société civile ». Ce qui passe par le développement et la promotion de méthodes novatrices avec des acteurs  plus engagés.  L’aventure se poursuit.

 

Tags: , , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: