Archive for May, 2018

May 18, 2018

Nomination de G. Camille Dansou à la tête de la SONEB : Une prime à la compétence, les acteurs saluent le choix du gouvernement

Alain TOSSOUNON (Cotonou/Bénin)

Camille Dansou, nouveau Directeur Général                       de la Soneb (Bénin)

Depuis le Conseil des ministres du 16 mai, la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) a un nouveau Directeur Général. Après David Babalola qui a des ennuis avec la justice, Lucien Avohouémè avait été choisi pour lui succéder. Désormais, c’est Gougbé Camille Dansou qui jusqu’à cette date, était au poste d’Expert eau et assainissement à l’ambassade des Pays-Bas, qui a été préféré par le gouvernement. Sa nomination a été bien accueillie et saluée unanimement par tous les acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement. Car, le nouveau directeur général, au-delà de la compétence que tous lui reconnaissent, dispose d’une riche et longue expérience dans le secteur qui force l’admiration.

Diplômé de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement ; (2IE ex-E.I.E.R) de Ouagadougou, Camille Dansou dispose de compétences approfondies et confirmées en matière de planification, analyse, Gestion, suivi-Evaluation et audit de programmes de développement. Egalement, en tant qu’ingénieur en génie rural, il a des compétences en matière d’études techniques de conception, conduite de processus d’appel d’offres, réalisation, contrôle et suivi des travaux de Génie Rural / Génie Civil surtout dans les domaines des services d’eau potable en milieu urbain et rural, Hygiène et Assainissement en milieux urbain et rural, Gestion Intégrée des Ressources en Eau (GIRE), Planification Delta, Énergie, Environnement et Climat, Economie et Gestion de programmes/projets, Ingénierie civile d’Infrastructures urbaines et rurales ; Aménagements hydro agricoles.

En poste à l’ambassade des Pays-Bas depuis mars 2006 après avoir été entre autres, Directeur des travaux de construction de ponts, puits et routes à l’entreprise ADEOTI Sarl (1999-2002), Camille Dansou est resté Expert Eau et Assainissement/Point focal climat jusqu’à sa nomination. Un poste qui lui aura permis d’avoir une riche expérience d’identification, d’évaluation, d’administration/gestion et le suivi-évaluation des activités soutenues par les Pays-Bas dans le sous-secteur de l’eau, hygiène et assainissement en milieu rural et urbain; de la Gestion Intégrée des Ressources en Eau; et dans une moindre mesure sur les thèmes transversaux environnement / énergie / climat.

Durant ces années passées à l’ambassade des Pays-Bas, il a participé activement à la formulation et l’exécution de plusieurs projets et programmes en particulier les trois grands programmes pluriannuels, multi-composantes et multi-acteurs, PPEA-I / 2007-2012, PPEA-II / 2013-2015 et OmiDelta / 2017-2021.

Par ailleurs, apprécié de tous les acteurs du secteur, il a au cours de ces années développé une bonne collaboration avec les structures gouvernementales (ministères du plan, des finances, de l’eau, de la santé, DGEau, SONEB, DNSP, l’Institut National de l’Eau, etc.), les services déconcentrés, les communes; qu’avec plusieurs organisations non gouvernementales (SNV, EAA, PNE, etc.) et bien d’autres partenaires privés locaux et internationaux (assistance technique, évaluation, audit, etc.).  En dehors de ces structures, il faut souligner sa grande connaissance des interventions de la Banque mondiale dans le secteur de l’eau en ce qui concerne la professionnalisation de la fourniture de services d’eau, la politique d’assainissement urbain, le programme PPP de lavage des mains, le PEPRAU avec la nouvelle agence nationale de l’eau pour le milieu rural, le nouveau programme PforR AquaVie en cours de formulation, etc.. Un véritable atout pour le gouvernement qui pourra compter sur lui pour les programmes de la Banque mondiale dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en cours de mise en œuvre.

Egalement, à l’heure où le gouvernement entreprend un vaste chantier de restructuration de la Soneb appelée à être scindée en deux sociétés (patrimoine et exploitation), il peut compter sur non seulement ses compétences et sa longue et riche expérience dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Calme, pondéré avec une grande capacité d’écoute, Camille Dansou porte désormais en lui l’espoir d’assurer un accès durable à l’eau potable en milieu urbain et de combler les attentes des acteurs du secteur qui dans leur ensemble, ne manquent pas de lui manifester leur soutien et de lui souhaiter bonne chance dans ses nouvelles fonctions.

 

Advertisements
Tags: , ,
May 17, 2018

Secteur Eau et Assainissement au Bénin : Les femmes professionnelles se mettent en réseau

Alain TOSSOUNON (Cotonou/Bénin)

A l’instar de plusieurs pays membres de l’Association Africaine de l’Eau (AAE), le Bénin dispose désormais d’un Réseau des Femmes Professionnelles du secteur de l’Eau et de l’Assainissement. Le lancement de ce creuset d’échanges a été fait  le vendredi 11 mai 2018 à Cotonou au Centre de Formation aux Métiers de l’Eau (CFME) de Cotonou pour promouvoir l’implication des femmes professionnelles dans la mise en œuvre des actions et des projets et mettre en lumière leur contribution au développement du secteur.

Les participantes au cours des échanges

Les femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement n’entendent plus jouer les seconds rôles au Bénin. C’est tout l’enjeu de la création de ce réseau dont l’ambition est de répondre au double défi de la faible présence et de leur implication dans la mise en œuvre des projets et programmes dans le secteur de l’Eau et de l’Assainissement. Egalement, les femmes veulent prendre leur place dans le combat pour l’atteinte des Objectifs de Développement Durable (ODD) qui visent à garantir d’ici 2030, l’accès à l’eau et l’assainissement pour tous et assurer une gestion durable des ressources en eau.

Ainsi, les femmes du réseau se donnent pour vision de « faire la promotion du leadership féminin dans le secteur de l’Eau et de l’Assainissement »  et pour mission, d’«œuvrer pour la prise de conscience du potentiel féminin et à son édification au sein des structures nationales, régionales et internationales d’Eau et d’Assainissement par des actions concourant à une prise en compte du genre dans les programmes de développement durable ».

Venus du secteur public comme du secteur privé, des Organisations Non Gouvernementales et des associations intervenant dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, ces femmes s’engagent résolument à valoriser à travers leurs actions déjà perceptibles sur le terrain, leur potentiel et prendre part aux débats relatifs au secteur au plan national, régional et africain notamment au sein de l’Association Africaine de l’Eau (AAE).

En lançant officiellement leurs activités, les femmes mobilisées ont levé un coin de voile sur les principaux axes de leurs interventions pour réaliser leurs ambitions. Avec pour cibles, la jeunesse, les femmes du réseau et celles du secteur Approvisionnement en Eau Potable, Hygiène et Assainissement (AEPHA), les femmes professionnelles de l’eau et de l’assainissement promettent de faire un plaidoyer  pour une plus forte responsabilisation des femmes au sein des Ministères sectoriels et des projets et programmes, et pour l’octroi de bourses aux jeunes filles pour plus de femmes dans les métiers de l’eau. Enfin, elles entendent œuvrer pour le renforcement des capacités des femmes du réseau sur le les thématiques liées à l’eau et l’assainissement et le genre et le développement.

Photo de famille des membres du bureau exécutif

Avec ce réseau, le Bénin rejoint ainsi plusieurs pays qui disposent en leur sein des réseaux de femmes professionnelles du secteur de l’eau et de l’assainissement. Il s’agit entre autres, de la Côte d’Ivoire, du Kenya, du Sénégal, du Mali, du Ghana, du Cameroun, du Nigéria, de l’Ouganda, du Togo, du Malawi et de la Guinée-Conakry.

Au cours de ce lancement, les femmes du réseau ont eu le soutien du Ministère de l’eau représenté par le Directeur Adjoint de cabinet, Alassane K. TOSSOUNON, le directeur général de la Société nationale des eaux du Bénin (Soneb),  et le Président du Conseil d’Administration de la Soneb, Corneille Ahouansou. Au terme de l’adoption des textes fondamentaux et du Plan d’Actions du réseau, le réseau s’est doté d’un bureau de 11 membres ayant à sa tête Mme Mouminatou ADJIBI de la Soneb.

Liste des membres du Bureau Exécutif du RBFPEA

NOMS ET PRENOMS POSTE STRUCTURE DE PROVENANCE
1 ADJIBI Mouminatou Présidente SONEB
2 OUSSOU Françoise Vice-Présidente DDS/ATL-LIT
3 CHABI GONI Rosette Secrétaire Générale SONEB
4 ADITE Perpetue SG/Adjointe RB/PMJE
5 HOUNGBEDJI Bénedicta Chargée des Programmes et Projets Eau DDEM/Ouémé-Plateau
6 ADISSODA GBEDO Yadjidé Chargée des Programmes et Projets Assainissement MCDI/PAPHYR
7 DAH-GLODJINON Nicole Trésorière Générale SONEB
8 LANGANFIN Blandine TG/Adjointe MAIRIE/PORTO-NOVO
9 DRAMANE Zénabou 1ère Organisatrice SONEB
10 TCHEDJI Léa 2ème Organisatrice SIBEAU /SA
11 EGOUNLETY BIOKOU Aurore Chargée de Formation et Coopération PNE
Tags: , ,