17ème congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) : Les professionnels de l’eau discutent de la mobilisation des ressources et de la gouvernance

A. P. Virgil HOUESSOU, Envoyé spécial à Abidjan

Du 17 au 20 février se tient à Sofitel Hotel Ivoire d’Abidjan (Côte d’Ivoire) le 17ème congrès de l’Association africaine de l’eau autour du thème général « Mobilisation des ressources et gouvernance dans le secteur de l’eau et de l’assainissement ».                             

 Toute la communauté africaine des professionnels et des acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement se retrouvent à partir de ce lundi à Abidjan pour passer en revue les forces, les faiblesses, les opportunités et les contraintes du secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique. « C’est un forum d’échanges d’expériences pour résoudre les difficultés des sociétés d’eau à  assurer une fourniture suffisante des services d’eau et d’assainissement », déclare Dr Silver Mugisha, président du comité scientifique du congrès. Pour la présidente de l’AEE, Duduzile Myeni, réélue samedi soir, le 17ème congrès est un rendez-vous continental du « donner et du recevoir ». « C’est une étape importante dans la mise en œuvre et le renforcement d’une coopération stratégique dynamique », ajoute-t-elle. C’est pourquoi elle invite les participants à trouver, au cours de ce congrès, les moyens d’intensifier le partenariat international et de se concentrer sur l’atteinte des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD).

Anciennement dénommée Union africaine des distributeurs d’eau, ex-UADE, à sa création en 1980, l’Association africaine de l’eau (AAE) est une association professionnelle d’organismes, d’entreprises et d’opérateurs exerçant dans le secteur de l’eau, de l’assainissement et de l’environnement en Afrique. Son objectif principal est de développer les capacités professionnelles de ses membres afin de réaliser sa vision d’un accès à l’eau potable pour tous les Africains. Elle rassemble plus d’une centaine de sociétés membres dans quarante (40)  pays en Afrique.

A quelques mois de l’échéance de la réalisation des OMD, l’AAE se mobilise donc. Beaucoup de défis restent à relever dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. De nombreux pays africains trainent encore le pas et ne sont pas sûrs de les atteindre. Pour ceux dont les statistiques donnent de l’espoir, il est question de prendre des dispositions pour consolider les acquis au-delà de 2015. Le thème général du congrès, « Mobilisation des ressources et gouvernance de l’eau et de l’assainissement en Afrique », répond à ces problématiques. Le rôle et l’engagement des sociétés africaines d’eau et d’assainissement est grande dans ce cadre. C’est pourquoi Dr Silver Mugisha souligne qu’avec « une prise de conscience et la vulgarisation des réformes institutionnelles et de gouvernance, les sociétés africaines d’eau peuvent accélérer le rythme de leur performance pour une meilleure fourniture de services ». Les échanges entre professionnels au cours du présent congrès vont leur donner les moyens de réussir.

En marge du congrès, se tient également à Sofitel Abidjan Hôtel Ivoire le premier forum africain des jeunes professionnels d’eau, de l’assainissement et de l’environnement.

 

About these ads

3 Trackbacks to “17ème congrès de l’Association africaine de l’eau (AAE) : Les professionnels de l’eau discutent de la mobilisation des ressources et de la gouvernance”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 862 other followers

%d bloggers like this: