ACCES UNIVERSEL A L’EAU ET A L’ASSAINISSEMENT: Les organisations de la société civile mettent la pression sur les gouvernements africains

Par Jacques Ngor SARR (envoyé spécial en Tanzanie)

La 6ème semaine africaine de l’eau qui se tient actuellement en Tanzanie a servi de tribune aux organisations de la société civile, réunies au sein du Réseau africain de la société civile sur l’eau et l’assainissement, pour demander au Conseil des ministres africains en charge de l’eau (AMCOW), de mener à bien l’agenda 2030.

20160718_103841

Sur la base des différents engagements pris dans le secteur de l’eau, l’assainissement et l’hygiène, notamment la Déclaration de N’gor, la Vision Africaine pour l’Eau à l’horizon 2025, l’Agenda de l’UA pour l’Afrique à l’horizon 2063, le Réseau africain de la société civile sur l’eau et l’assainissement, dans une déclaration, a demandé au conseil des ministres de mener à bien l’accès universel à l’eau et l’assainissement.

Le Réseau, qui a remis ladite déclaration au président de l’AMCOW en l’occurrence le ministre de l’hydraulique sénégalais Mansour Faye lors de la cérémonie d’ouverture de la semaine de l’eau, reste convaincu que le développement de l’Afrique, notamment la santé et la dignité des populations passe par des mesures et actions concrètes de ceux qui « nous gouvernent ». «Et cela ne sera possible qu’à travers la priorisation de l’Objectif de Développement Durable numéro 6 portant sur l’eau et l’assainissement».

Par conséquent, il demande aux gouvernements et ministères Africains de faire de l’eau, l’assainissement et l’hygiène une composante essentielle dans la mise en œuvre et la réalisation des ODD; de reconnaitre le rôle central de l’Objectif 6 dans la réalisation de tous les autres Objectifs de Développement Durable en favorisant les échanges inter sectoriels, la collaboration pour réussir cet agenda. Aussi elle demande aux gouvernements et ministres  de veiller à la mise en œuvre des engagements contenus dans la Déclaration de N’gor, la plateforme mondiale Eau et Assainissement pour Tous (SWA) en les alignant avec les plans nationaux d’exécution des ODD qui seront développés et d’accorder un plus grand rôle aux OSC qui doivent être impliqués à tous les niveaux, notamment dans la coordination, la mise en œuvre et la communication sur l’ODD 6.

Les organisations de la société civile ont en outre demandé aux gouvernements de renforcer la mobilisation des ressources au niveau national pour réaliser des services durables et performants, tout en améliorant la performance des institutions compétentes par des mandats clairs et des mécanismes adéquats de responsabilisation et de transparence pour une bonne gouvernance du secteur.  Mais aussi intégrer la gestion des ressources en eau dans tous les projets de développement, notamment les initiatives industrielles et extractives dans le but d’assurer une utilisation durable des ressources en eau.

Tout en s’engageant à travailler en synergie pour surmonter les défis communs, l’ensemble des organisations de la société civile, appellent les gouvernements à reconnaitre la nécessité de collaborer pour trouver des solutions capables de tirer le meilleur parti des opportunités disponibles.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: