TEMOIGNAGE DE MARIAMA BALDE, VICTIME D’INFECTION : « Si mon mal persiste, je risque d’être répudiée par mon mari qui perd patience»

Paul Kadja Traoré (Dakar Sénégal)

La tête baissée, la voix tremblante, le regard hagard, Mariama Baldé peine à s’exprimer. La tristesse se lit sur son visage angélique. Mère de cinq enfants, Mariama Baldé est bouleversée par une maladie sexuelle qui entrave son existence depuis plus d’une année. La quarantaine, cette résidente du quartier populaire de Djiddah Thiaroye Kao, situé dans la commune de Pikine, souffre d’infection vaginale. Trouvée,  devant la porte du bureau du médecin chef du district sanitaire de son quartier, Mariama Baldé attend patiemment son tour pour se faire consulter.

«J’ai compris assez vite que je ne pouvais plus négliger ce problème. Effectivement, il commençait à bouleverser et à ruiner irrémédiablement la vie que j’avais vécue jusqu’à ce moment. Après avoir essayé divers traitements traditionnels, plantes, lotions et pommades qui, non seulement, n’ont pas résolu mon problème, mais m’ont aussi fait dépenser de l’argent inutilement, j’ai décidé de prendre rendez-vous avec le médecin du centre pour résoudre cette question difficile», explique-t-elle.

Après un bref moment d’hésitation, Mariama Baldé poursuit son récit en avouant : «Si mon mal persiste, je risque d’être répudiée par mon mari qui perd patience. Il menace de me quitter, si je continue à me refuser à lui. Alors que mon état ne me permet pas de remplir mes devoirs conjugaux. D’où mon empressement de retrouver la santé avant que l’irréparable ne se produise».

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: