CELEBRATION DE LA JOURNEE MONDIALE DU LAVAGE DES MAINS: Une occasion pour rappeler les bonnes pratiques d’hygiène pour se protéger contre l’Ebola

Par Jacques Ngor Sarr

Dakar- La Journée mondiale du lavage des mains célébrée le 15 octobre 2014 dans un contexte très particulier à cause de l’Ebola était l’occasion pour l’organisation internationale de développement WaterAid et Amref Health Africa de rappeler les bonnes pratiques d’hygiène.

Dans un communiqué conjoint, les deux structures ont déclaré que «l’escalade de la crise d’Ebola en Afrique de l’Ouest nous rappelle plus que jamais de la nécessité des bonnes pratiques d’hygiène et de lavage des mains pour protéger la santé humaine».  Directrice Régionale de WaterAid Afrique de l’Ouest Mariame Dem a déclaré que « les tragédies qui ravagent les pays de l’Afrique de l’Ouest affectés par Ebola indiquent clairement les conséquences d’un manque d’accès aux toilettes de base et de d’eau potable mais aussi lorsque les populations ignorent les bonnes pratiques d’hygiène comme le lavage des mains». Elle souligne qu’en Afrique où la moitié des hôpitaux n’ont pas d’eau potable, 35% vivent sans cette denrée essentielle et 70% sans assainissement de base, la prévention et la prise en charge des épidémies deviennent un enjeu majeur». Quant au  directeur régional d’Amref Health Africa, Mor Ngom, il déclare : «Si fort heureusement l’épidémie d’Ebola n’a pas éclaté au Sénégal, environ 16000 personnes perdront la vie cette année dans l’ensemble de notre pays du fait de diarrhées et de pneumonies qui sont deux maladies que l’on peut éviter par le lavage des mains au savon ». M. Ngom indique qu’ «il est clair que la Journée mondiale du lavage des mains nous offre une excellente occasion pour diffuser le message de protection que procure le lavage régulier des mains pour nos familles et nous-mêmes. Cependant, ces messages doivent être répétés et respectés permanemment par chacun si nous voulons nous attaquer à ces maladies et d’autres urgences de santé publique». De toute façon WaterAid souligne qu’ « au Sénégal, 25.9‘% de personnes sont sans accès à l’eau potable et 48.1 % de personnes sont sans accès à un assainissement amélioré ». Une situation selon elle qui complique les pratiques d’hygiène et de lavage des mains.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: