Suivi-budgétaire des finances publiques dans le secteur  WASH au Bénin : Les membres du CANEA affûtent leurs armes 

Alain TOSSOUNON (Bénin) 

Afin d’intensifier leur plaidoyer et de contribuer efficacement à l’amélioration de l’accès durable des populations aux services d’eau, d’hygiène et d’assainissement (WASH), les membres du Cadre de Concertation des Acteurs Non Étatiques de l’Eau et d’Assainissement (CANEA) étaient en session de formation les 17 et 18 juillet 2014 à Porto-Novo. Portant sur le suivi budgétaire des finances de l’Etat dans le secteur WASH, cette session ouvre la voie au renforcement des actions du plaidoyer de ce cadre pour une meilleure priorisation et gestion des ressources publiques au profit du secteur vital.

Les membres du bureau du CANEA et le Coordonnateur de l'Alliance WASH

Les membres du bureau du CANEA et le Coordonnateur de l’Alliance WASH

Partager avec les membres le processus d’élaboration et les familiariser avec la lecture du budget général de l’Etat surtout dans le secteur de l’eau et de l’assainissement. C’est tout l’enjeu de cette session de formation des membres de ce cadre mis en place pour influencer les grandes orientations et décisions au profit des communautés.

A l’ouverture de la session, le coordonnateur de l’Alliance Wash-Bénin, Albert Eteka, s’est félicité de la tenue de cette session avant de convier les participants à suivre attentivement le contenu de la formation en matière de suivi budgétaire.

En ouvrant officiellement les travaux, le Président du CANEA et Coordonnateur du PNE-Benin, André Zogo, s’est réjoui de la présence effective de tous les membres à cette session qui constitue la deuxième grande activité après la marche organisée dans le cadre de la JME 2014. En justifiant la session de formation, il a signifié qu’elle constitue « une réponse aux difficultés rencontrées » par le cadre dans la mise en œuvre de ces actions de plaidoyer visant à mettre en priorité les secteurs de l’eau, l’hygiène et l’assainissement dans notre pays. Pour lui, à terme, cet atelier permettra à la société civile WASH, une fois outillée, de « mieux influencer le budget alloué au secteur de l’eau et de l’assainissement ». En souhaitant plein succès aux travaux, il a lancé un appel aux participants à plus d’engagement autour des activités du CANEA.

une vue partielle des participants au cours de la formation

Au cours des deux jours de formation, les participants ont eu droit à plusieurs communications de deux consultants à savoir Frédéric de SOUZA, de la Direction Générale du budget et Dieu-donné HOUINSOU de Social Watch.

Dans une première série de communications, les participants ont pu se familiariser avec les principes budgétaires, le processus d’élaboration du budget général de l’Etat, les procédures d’exécution des dépenses de l’Etat, les mécanismes de contrôle avec des cas pratiques de décryptage. Dans une seconde phase de la formation, ils ont eu droit aux outils et techniques de lecture du budget et au partage de l’expérience de Social Watch Bénin en matière de suivi sectoriel par les OSC.
Lors de la session, l’intérêt des participants a été manifeste avec des discussions sur les mécanismes de contrôle de la gestion des ressources publiques et surtout les dysfonctionnements observés dans l’inobservance des sanctions prévues par la loi en cas de dérives.
Au total, pour les uns comme pour les autres, le thème de la session était pertinent parce qu’il aura permis de « démystifier » la lecture du budget et surtout de mieux appréhender comment les ressources sont affectées aux différentes dépenses de l’Etat. Désormais capables de comprendre et de lire le budget de l’Etat, les participants ont fait des recommandations au terme de la formation. Dans leur ensemble, ils ont souhaité une deuxième session qui portera sur le suivi budgétaire dans les communes et les mécanismes de transfert des ressources de l’Etat aux communes. Une véritable préoccupation pour les participants dont les structures interviennent dans les communes.
Par ailleurs, ils ont pris l’engagement de se mobiliser pour affiner la feuille de route élaborée afin de passer à sa mise en œuvre pour que désormais, le suivi budgétaire dans le secteur de l’eau et de l’assainissement soit une réalité au Bénin.

Tags: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: