EAU-ASSAINISSEMENT : Plaidoyer pour mieux porter la voix de l’Afrique à la prochaine rencontre de New-York.

Par Tata Sane- Dakar Sénégal- Le président de la structure de coordination des questions d’Eau dans les systèmes  des Nations unies (Onu Eau), Michel Jarraud préconise le renforcement du plaidoyer sur l’eau et l’assainissement pour mieux porter la voix de l’Afrique à la prochaine rencontre de New-York.

Dans son intervention, le président de la structure de coordination des questions d’Eau dans les systèmes  des Nations unies  (Onu Eau), par ailleurs secrétaire général de l’organisation météorologique mondiale, Michel Jarraud a relevé  les aspects multidimensionnels que reflète l’eau. C’est pourquoi il a estimé que ces aspects gérés de façon indépendante doivent être revus  de manière beaucoup plus intégrée de peur de résoudre un problème en créant un autre. L’idée d’un développement durable selon lui, c’est que tous ces aspects qui interagissent les uns avec les autres doivent avoir une perspective à plus  long terme. C’est tout le sens de la discussion qui a porté sur le fait de savoir comment trouver la meilleure manière de présenter ces objectifs pour l’Eau. «La vrai question c’est de savoir comment être le plus efficace possible. Sur ce plan, il faut dire que les leçons des Omd telles que l’accès à l’eau potable, l’assainissement, à l’hygiène entre autres, ont été  bien tirées », a expliqué le coordonateur de Onu Eau. Pour M. Jarraud, cette semaine de l’eau à Dakar vient à point nommé en ce sens, qu’elle va redonner aux participants de tous les horizons des utilisateurs de l’eau, d’avoir l’opportunité de renforcer leur  plaidoyer en vue de la nouvelle réunion de New-York. «Cette rencontre de Dakar permettra à l’Afrique de faire porter sa voix lors de cette  réunion. Les 193  Etats  membres des Nations unies vont définir à cette occasion, quels sont  les objectifs de développement pour le millénaire », a-t-il indiqué. Non sans déplorer le fait que les objectifs ne soient  pas atteints dans la plus part des pays membres. Le secrétaire général de l’organisation météorologique mondiale met cet aspect dans le manque de coordination des actions. Michel Jarraud est d’avis qu’il faut mettre en avant l’intérêt de l’assainissement pour les autres points. «L’assainissement permet de minimiser le nombre d’enfants qui meurent de certaines maladies, de minimiser la pollution des nappes phréatiques somme toute, il faut traiter cette question de manière  plus globale », a-t-il estimé.

Tags: , ,

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: