SEMAINE AFRICAINE DE L’EAU: Le gouvernement du Sénégal prône l’union autour de la gestion de l’eau

Par P. Kadja- Dakar Sénégal- Les Etats africains doivent respecter leurs engagements concernant l’accessibilité de l’eau potable à tous. Pour y parvenir, le Premier ministre du Sénégal, Aminata Touré, a invité les décideurs africains à une unité autour de la gestion durable de l’eau, relevant le rôle et les vertus liés à ce bien commun entre pays d’Afrique.

«Nous partageons des cours d’eau qui dessinent nos frontières dont la gestion relève d’organismes régionaux et sous-régionaux au sein desquels s’expriment nos différentes politiques publiques. Ce bien commun doit être un facteur de paix, d’union, d’intégration et de coopération économique. Ce souhait a été émis hier par le Premier ministre Aminata Touré, lors de la cérémonie d’ouverture de la 5ème Semaine africaine de l’eau. Pour Mme Touré, cette rencontre organisée par le Conseil africain des ministres en charge de l’eau offre l’opportunité pour «discuter de l’amélioration de nos différents mécanismes de gestion des bassins transfrontaliers, afin d’en tirer le meilleur profit économique». «C’est l’occasion de statuer sur nos performances, de les évaluer, de ressortir les difficultés rencontrées dans la mise en œuvre des politiques publiques dans l’atteinte des objectifs, et d’en tirer toutes les leçons pour de meilleurs résultats dans l’agenda post-2015», a-t-elle ajouté. Elle souhaite que la rencontre de Dakar permette d’orienter la mise en œuvre de ces politiques, afin d’assurer la réalisation de programmes de valorisation des ressources en eau dans les délais compatibles avec l’exigence d’un développement accéléré de l’économie des pays concernés. Abordant dans le même sens, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Pape Diouf, dira que la rencontre de Dakar est l’occasion pour les participants de partager leurs expériences en vue de trouver des solutions durables à la gestion de l’eau. Le ministre déclare également que le débat sur la mobilisation des ressources est une question qui préoccupe l’Afrique. «Les gouvernements africains sont conscients que les financements alloués à l’eau doivent êtres considérablement améliorés », dit-il.

Un avis partagé par le Premier ministre qui ajoute que «cela doit être pris en compte dans les prévisions d’investissement, pour la réalisation d’infrastructures hydrauliques permettant de mieux maîtriser les conséquences externes, notamment les inondations». Mme Touré a noté avec satisfaction que le Sénégal assurera la présidence de l’AMCOW pour la période 2014-2016. «C’est certes une grande responsabilité au regard des nombreux défis liés à la gestion des ressources en eau, notamment en ce qui concerne la mobilisation, l’accès à une eau potable, à l’assainissement, à la sécurité alimentaire et à la production d’énergie, mais cela témoigne de l’importance accordée par le Sénégal à ce secteur particulièrement vital et sensible».

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: