SEMAINE AFRICAINE DE L’EAU 2014: Les Etats africains en conclave à Dakar

 

Par Paule Kadja TRAORE Dakar Sénégal- «Placer l’eau au cœur de l’agenda de développement post-2015 ». C’est le thème autour duquel les ministres et experts de l’eau vont cogiter pour apporter des réponses durables sur sa faisabilité durant la semaine nationale africaine de l’eau qui démarre aujourd’hui à Dakar.

 Dakar, la capitale sénégalaise abrite à partir d’aujourd’hui la 5e édition de la semaine nationale africaine  de l’eau. Une rencontre qui se fixe comme objectif de créer une dynamique pour l’atteinte des Omd en matière d’accès à l’eau potable et à l’assainissement à l’horizon 2025. Ainsi, conformément à la décision du Conseil des ministres africains en charge de l’eau (Amcow), cette importante rencontre verra la participation de 54 pays. Il est attendu 1.000 participants représentant les gouvernements, les institutions régionales, les partenaires internationaux, le secteur privé, la communauté scientifique, entre autres.

 

Les participants échangeront sur les solutions aux défis en matière d’eau et d’assainissement de l’Afrique. «Nous sommes dans une étape de transition. C’est pour ces raisons que la rencontre de Dakar revêt un caractère particulier. Elle permettra de définir les priorités et les engagements de l’Afrique pour lutter contre la pauvreté. D’où l’intérêt de l’accès à l’eau pour tous d’ici à 2025», avait déclaré le Secrétaire exécutif de l’Amcow, Baï Mass Taal, lors du lancement de ladite semaine.

A cette occasion, le ministre de l’Hydraulique et de l’Assainissement, Pape Diouf, a rappelé le caractère vital de ce liquide précieux. «L’eau, c’est la vie. L’accès à cette ressource est un défi pour beaucoup de pays africains. C’est pourquoi il est normal que les Africains eux-mêmes conjuguent leurs efforts pour trouver ensemble des solutions », a suggéré le ministre Pape Diouf qui a présidé la cérémonie officielle de lancement de cet événement.

Pour cette cinquième édition portant sur le thème : «Placer l’eau au cœur de l’agenda de développement post-2015 », les participants aborderont quatre sous thèmes. Il s’agit de l’eau, de l’assainissement et de l’hygiène ; de la gestion des ressources en eau pour le développement durable ; de la gestion des eaux usées et de la qualité de l’eau ; et de la gestion de l’eau et des risques de catastrophe.

Dans le but de mieux prendre en charge l’équation de l’eau dans les pays africains, il a été accordé au Conseil des ministres africains de l’eau (Amcow) le statut de Comité technique spécialisé de l’Union africaine (Ua) en matière d’eau et d’assainissement. Il doit produire un rapport à chaque sommet des chefs d’Etat et de gouvernement sur les progrès réalisés dans la mise en œuvre des engagements de Sharm El Sheikh sur l’eau et l’assainissement dans le continent. Selon le ministre sénégalais Pape Diouf, la rencontre de Dakar permettra au Sénégal de prendre d’autres engagements pour que l’ensemble des Sénégalais aient accès à l’eau. «Le nouveau défi à partir de 2015 avec les 10 années à venir, c’est que tous les Sénégalais accèdent à l’eau potable. C’est l’objectif que nous visons, nonobstant le fait que le Sénégal ait atteint les Omd en ce qui concerne l’hydraulique urbaine », a précisé M. Diouf.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: