Sommet de la Coalition des Premières Dames d’Afrique pour l’Assainissement : L’évènement se tient finalement le 30 mai

Alain TOSSOUNON (Bénin)

Prévu pour le 9 mai 2014, le sommet inaugural de la Coalition des Premières Dames d’Afrique pour l’Assainissement (CPDA) aura finalement lieu le 30 mai 2014 à Ouagadougou sous le leadership de la Première Dame du Faso, Madame Chantal COMPAORE. Une véritable occasion pour elles, de donner un coup de pouce au plaidoyer en faveur de l’hygiène et de l’assainissement dans nos pays.

Mme Chantal Compaoré, Première dame du Burkina-Faso

Mme Chantal Compaoré, Première dame du Burkina-Faso (Photo site AWEPA)

Les Premières Dames d’Afrique ne veulent plus jouer les seconds rôles dans le combat pour l’Assainissement pour tous en Afrique. C’est le principal enjeu de leur rassemblement et de leur mobilisation à travers le sommet qu’elles organisent. Avec pour vocation d’être une plateforme nouvelle de plaidoyer et un tremplin pour porter en public, les questions d’assainissement et d’hygiène, la coalition des Premières Dames d’Afrique entendent lancer un appel pour plus de ressources et d’investissements pour l’assainissement.

Avec le sommet de Ouagadougou, la Coalition veut interpeller la communauté nationale, régionale et internationale sur le besoin urgent de faire face à la crise affectant le secteur de l’assainissement et de l’hygiène en Afrique, impulser des investissements ou financements d’infrastructures d’assainissement en Afrique, favoriser une meilleure intégration des questions d’assainissement et d’hygiène dans l’agenda des politiques des différentes institutions d’intégration et de développement Africaines. Et enfin, leur cri d’appel vise à promouvoir l’appropriation des meilleures pratiques en matière d’hygiène pour toutes les couches de la population dans les pays membres de la coalition.

En tant que femmes, les premières Dames d’Afrique à travers leur engagement, montrent leur solidarité envers toutes les femmes du continent et les jeunes filles dont la dignité est atteinte par le manque de toilettes et l’absence d’assainissement.
Car aujourd’hui, si elles se félicitent des progrès majeurs enregistrés dans le domaine de l’accès à l’eau potable, dans leur communique de presse, elles fustigent la situation de l’assainissement qui demeure « critique ».
Ainsi, elles invitent leurs maris présidents et tous les à considérer le secteur de l’assainissement comme une priorité dans l’agenda des gouvernements africains.
Notons que la Coalition des Premières Dames d’Afrique pour l’Assainissement est conjointement initiée par l’agence inter-gouvernementale panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique (EAA) et le Conseil Consultatif des Nations Unies sur l’Eau et l’Assainissement (UNSGAB). Elle a pour objectif principal de mobiliser et impliquer les Premières Dames d’Afrique dans la résolution de la problématique de l’assainissement.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: