LE PREMIER MINISTRE REPARE UNE INJUSTICE : 110 villages autour du lac de Guiers seront desservis en eau potable

Par Jacques Ngor SARR/ Dakar Sénégal

Une bonne nouvelle pour les villages riveraines du lac de Guiers qui n’ont toujours pas accès à l’eau potable alors que le même lac approvisionne plus de 70% l’agglomération dakaroise en eau potable. Le Premier ministre, du Sénégal Aminata Toure, lors d’une visite, dans le cadre du Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de Guiers (Prefelag) a annoncé que «110 villages autour du lac seront desservis en eau potable». Aminata Touré a indiqué que ce projet offre une opportunité à l’Etat du Sénégal de réparer «une injustice faite aux populations riveraines du lac de Guiers qui jusque-là, n’ont pas accès à l’eau potable». Cette dernière n’a pas manqué d’exhorter les acteurs à prendre toutes les dispositions nécessaires pour l’exécution du projet dans les délais et suivant les règles et procédures de bonne gouvernance. «Ainsi, seuls doivent vous guider, le sens de l’efficacité, le souci de la performance et l’obligation de rendre compte».
Pour ce qui concerne l’amélioration de la dynamique hydraulique du système du lac qui approvisionne plus de 70% l’agglomération dakaroise en eau potable, pompée et traitée sur place dans les usines de Gnith et de Keur Momar Sarr, le directeur de l’Office du lac de guiers (Olag), Ahmadou Bocoum, par ailleurs coordonateur du projet a déclaré que le Préfelag compte optimiser les apports. Ce, en passant de «1,2 milliards de mètres cubes à 2,1 milliards de mètres cubes par an, un taux d’accès à l’eau des populations autour du lac de 48% à 90% en 2018 et une production halieutique de 2000 tonnes à 4000 tonnes par an». Cela dit-il, «en réhabilitant les infrastructures de gestion du lac qui regroupent les travaux d’amélioration de l’hydraulicité du plan d’eau et de la disponibilité en eau dans le lac. Soit 90 kilomètres de réseau d’Aep (Alimentation en eau potable), 166 ouvrages d’assainissement et 12 points d’eau pour le bétail».

Rappelons que l’objectif du Projet de restauration des fonctions écologiques et économiques du lac de guiers (Prefelag) est de sortir le lac de Guiers de sa situation d’étouffement dû à la pollution, à l’absence d’hydraulicité et à la surexploitation pour lui faire jouer un véritable rôle de pôle économique de développement et de croissance. Le projet qui poursuit une double mission de développement économique et écologique, pour une durée de 5 ans, en une seule phase, vise 3 000 emplois ruraux additionnels dont au moins 1 000 emplois verts. Soit un montant global de 13,95 milliards de f Cfa», a renseigné le directeur de l’Office du lac de guiers (Olag).

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: