Validation de rapports d’études par EAA-Bénin : Répondre à la problématique de gestion des latrines en milieu scolaire et dans les lieux publics

Alain TOSSOUNON (Bénin) 

 

Afin de proposer des modèles de gestion durable des latrines en milieu scolaire et dans les lieux publics ou encore de faire face aux difficultés de réalisation des ouvrages dans les zones lacustres, l’Agence panafricaine Eau et Assainissement pour l’Afrique au Bénin (EAA-Bénin) a commandité  4 études thématiques. La validation des rapports d’études a eu lieu au cours d’un atelier qui s’est tenu à l’Hôtel Palais Oriental 2 de Porto Novo, du 14 au 15 avril 2014.

N'Dèye Coura N'Doye, Représentante Résidente de EAA-Bénin

N’Dèye Coura N’Doye, Représentante Résidente de EAA-Bénin

 


Comment répondre à la problématique de la gestion durable des latrines publiques et scolaires, à la réalisation des ouvrages d’assainissement en zone lacustre et de terre noire et à la question des latrines sexo et pour les handicapés. C’est tout l’enjeu des études qui ont été réalisées par EAA-Bénin dans une logique de recherche-action. Car, sur le terrain, les constats sont amers. Et en ouvrant les travaux de la validation des rapports de ces études, la Représentante Résidente de EAA au Bénin, Mme Ndèye Coura N’Doye, a souligné l’état préoccupant de la gestion des latrines publiques et scolaires après leur réalisation. « Les latrines dans les lieux publics et dans les écoles existent mais ne sont pas toujours utilisées car mal entretenues. De plus, il n’existe pas une méthode pour déterminer le nombre de cabines suivant le genre (sexe, handi-spécifiques) ». De plus, indique-t-elle, la nature du sol dans les zones lacustre et de terre noire, rend difficile la réalisation des ouvrages dans les localités concernées. Ce sont les raisons qui justifient la réalisation de ces études destinées à proposer des modèles de gestion pour améliorer leur utilisation ou leur réalisation selon le cas.

Prenant le cas des latrines en milieu scolaire, Hector KPANGON, Chargé de programme et responsable des questions de Recherche-Action à EAA-Bénin, a expliqué qu’aujourd’hui, on dépense des milliards pour doter les écoles des toilettes et d’ouvrages d’assainissement. Mais, soutient-il, « malheureusement, ces latrines ne survivent que le temps de 2 ou 3 mois. Elles sont mal entretenues et abandonnées». « Il se pose donc un problème de gestion », a-t-il ajouté. Ainsi, les études réalisées permettent de proposer des modèles de gestion adaptés aux réalités  pour rendre durable la gestion de ces latrines scolaires mais aussi des latrines publiques.

Vue partielle des participants

Vue partielle des participants

Egalement, pour  le cas   des latrines sexo et handi spécifiques, il signale qu’il y a 4 grilles qui ont été conçues pour aider les techniciens et les professionnels du secteur à mieux prévoir en termes d’effectif, les cabines de latrines qu’il faut de façon spécifique pour le genre.

Mettant au cœur du dispositif les communes qui exercent cette compétence en matière d’hygiène et d’assainissement selon les lois sur la décentralisation, les études constituent des réponses aux différentes problématiques de gestion des ouvrages d’assainissement.

Par ailleurs, les différentes propositions seront testées au cours de cette année afin de tirer les grandes leçons pour qu’en 2015, on retienne les modèles qui marchent.

 

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: