Ratification de la Charte de l’eau: 120 milliards de FCFA d’investissements pour 4 regions de la Côte d’Ivoire

 Par Franck Ouraga (Côte d’Ivoire)

Le ministre des Eaux et Forêts, Mathieu Babaud Darret a ouvert le vendredi 21 mars à Abidjan un atelier d’informations et de sensibilisation sur la charte de l’Eau du bassin du fleuve Niger.

 DSC_6914Le ministre des Eaux et Forêts, Mathieu Babaud Darret a ouvert le vendredi 21 mars à Abidjan un atelier d’informations et de sensibilisation sur la charte de l’Eau du bassin du fleuve Niger. Cette session d’informations était à l’initiative des parlementaires et élus locaux de la portion nationale du bassin du Niger. Cette portion qui est située au nord-ouest de la Côte d’Ivoire, court sur 31000 km2, et concerne les régions de la Bagoué, du Folon, du Kabadougou et du Poro. Avec près de 800.000 habitants dans la zone. Mathieu Babaud Darret a souligné que la ratification, par la Côte d’Ivoire, de la charte de l’Eau devrait conduire à de nombreux projets dans la zone pour des investissements de l’ordre de 120 milliards FCFA. «Sur la totalité du Programme d’investissement (2008-2027), la Côte d’Ivoire bénéficiera d’un montant global de 101,3 milliards FCFA à travers la mise en œuvre de 36 projets (…) la Banque africaine de développement (BAD) vient d’approuver un Programme d’un montant de 20,5 milliards FCFA», a révélé le ministre. Et ces projets se déclinent en la construction de barrages, les aménagements de plaines, le développement hydro-agricole, de l’hydroélectricité et de la riziculture de bas-fonds. Sans oublier l’amélioration des techniques et pratiques culturales de l’agriculture non irriguée. C’est pour ces raisons, qu’il a rappelé les objectifs de l’atelier aux parlementaires. A savoir une sensibilisation en vue de faciliter l’appropriation de la Charte et aboutir à sa ratification lors du passage à l’hémicycle. Collins Ihekire, le Secrétaire exécutif de l’Autorité du bassin du Niger (ABN), a lui, souligné que l’objectif de la Charte vise à favoriser une coopération fondée sur la solidarité et la réciprocité, pour une utilisation durable, équitable et coordonnée de la ressource en eau du bassin du Niger. Puis d’indiquer que 8 Etats sur les 9 de l’Association ont déjà ratifié la Charte. Partenaire technique et financier à la Charte, la coopération allemande, à travers le GIZ, a marqué l’importance de la Charte pour le développement du bassin qui représente une diversité. «La ratification est capitale pour encourager les efforts conjoints de développement», a dit Mme Sacha.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: