Partenariat des Opérateurs de l’Eau en Afrique: le WOP-AFRICA s’installe à Abidjan

Kanzli MIDEH (Abidjan)

Ce jeudi 12 Décembre 2013 à l’hôtel Ivotel du plateau Abidjan Côte d’Ivoire, s’est tenu un point de presse avec le Dr Kenfack Siméon, Coordonnateur du Programme du Partenariat des Opérateurs de l’Eau en Afrique (WOPA). Pour le Coordonnateur du WOP-Africa, il était important de marquer un arrêt pour expliquer ce qu’est réellement le WOPA, son domaine d’activités, ses stratégies d’action, ses partenaires et le programme de ses activités pour l’année 2013 – 2014.

Dr Kenfack Siméon, Coordonnateur WOP-Africa

Dr Kenfack Siméon, Coordonnateur WOP-Africa

Crée et labellisé depuis 2006, suite à un conseil consultatif pour l’eau et l’assainissement initié par le Secrétariat général des Nations Unies, le WOP, avec l’appui de l’Alliance Mondiale des partenariats des Opérateurs de l’Eau (GWOPA) et tuteuré par UNHABITAT, a donné naissance en 2009, à la branche Africaine reconnue sous le nom de Programme des Partenariats des Opérateurs de l’Eau en Afrique en abrégé ‘’WOP-Africa’’. Ce programme est un sous-programme de l’Association Africaine de l’Eau (AAE) et jusqu’en Août 2013 son secrétariat était hébergé à Johannesburg, par la plus importante compagnie d’eau d’Afrique du Sud : la Rand Water

Le Coordonnateur du WOP-A, Dr. Kenfack a continué son exposé pour dire que les domaines d’activités de ce programme étaient variés.ils  ont pour but de renforcer les capacités des opérateurs de l’eau sur le continent Africain, indépendamment de ce qu’ils sont ou pas membre de l’Association africaine de l’Eau (AAE). On pourrait énumérer entre autres : les visites d’échanges entre les compagnies d’eau et d’assainissement sœurs, les formations continues, les formations en ligne, les évaluations comparatives de performance (Benchmarking), la promotion et le soutien à la création des plateformes nationales et sous-régionales de partenariats entre les opérateurs du secteur Eau-Assainissement et l’information et la communication (ateliers, congrès et conférences, site web.etc.).

En ce qui concerne la stratégie d’action du WOP-A, il a mentionné qu’il est d’abord question de mener des plaidoyers et de développer des propositions de projets sur la base des problèmes qui plombent la performance dans les compagnies d’eau en Afrique. Permettant ainsi de mobiliser les ressources financières à l’action. Développer des partenariats techniques à travers le monde dans le domaine du développement et du renforcement des capacités. Ce qui permettrait de créer et de gérer une bibliothèque physique et sur internet, pour des documents techniques accessible aux professionnels de l’eau et de l’assainissement. Et faciliterait ainsi une mise à jour de leurs connaissances sur les nouveaux développements du secteur.

Ensuite organiser des ateliers de formation nationaux, sous-régionaux ou à l’échelle continentale, sponsoriser la participation  des professionnels africains de l’eau et de l’assainissement pour des visites d’échanges, des conférences et congrès.

Enfin l’un des axes prometteurs de leur stratégie est de créer une Académie Africaine de l’Eau, un campus multi-sites où les professionnels africains du secteur, ou les juniors aspirant à une carrière prometteuse dans le secteur de l’eau en Afrique, devront se former ou mettre à jour leurs connaissances, dans les domaines clés de la gestion durable de la performance dans l’offre de service d’eau-assainissement en Afrique.

Avant d’aborder le dernier point de son exposé, concernant le programme d’activités 2013-2014, Docteur Siméon Kenfack a tenu a préciser que la majeur partie de leurs partenaires sont constitués des compagnies d’eau, ainsi que des professionnels ou associations de professionnels du secteur Eau-assainissement basés en Afrique. Aussi des banques nationales ou régionales et des agences de financement d’aide au développement, des ONGs et des partenaires techniques du secteur de l’eau à travers le monde. Il a poursuivi en soulignant que depuis sa création en 2009, le programme WOP-Africa a jusqu’à présent fonctionné avec les appuis financiers de l’Organisation des nations Unies pour les habitats humains (UNHABITAT) en 2009.

Mais depuis 2010, la Facilité Africaine de l’Eau de la banque Africaine de développement (FAE/BAD) et l’Agence Américaine pour le Développement International (USAID), participent respectivement au financement des activités du programme et au fonctionnement de son secrétariat.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: