Hygiène et assainissement : Tout commence par les toilettes

Diakité Alpha Macky (Mali)

Le 19 novembre dernier, la communauté internationale a célébré la Journée mondiale des toilettes. A Koutiala, elle a été marquée par une cérémonie qui eu comme cadre la cour du groupe scolaire de Hamdallaye. Elle était organisée par l’ONG Alphalog avec l’appui financier de l’UNICEF et de l’Organisation néerlandaise de développement, SNV. La cérémonie a regroupé les maîtres et élèves de trois groupes scolaires (Hamdallaye, Sogomougou et Tonasso), les présidents des CGS, des APE, des clubs d’hygiène couverts par Alphalog et une foule de spectateurs.

La cérémonie entendait contribuer à réduire de moitié, d’ici 2015, la proportion de personnes qui n’ont pas accès à une bonne eau et ne disposent pas de sanitaires de base, conformément aux Objectifs du millénaire pour le développement.

L’activité s’inscrivait dans le cadre du programme WASH de l’UNICEF et de la SNV dans 33 écoles des CAP de Koutiala, M’Pessoba et Zangasso pour la promotion de l’hygiène en milieu scolaire et communautaire.

Le thème de la Journée mondiale 2013 retenu par l’ONU est éloquent : « Assainissement, OMD, où en est-on ? ». Selon l’Organisation mondiale de la santé, plus de 2,1 milliards de personnes ont pu avoir accès à des sources d’eau potable améliorée au cours des dernières années, dépassant ainsi le but fixé pour les Objectifs du millénaire. Mais une bonne partie de ces personnes n’ont toujours pas accès à des toilettes ou latrines, relève le superviseur d’Alphalog, Gaoussou Diakité. Pour stimuler les efforts et mettre fin à la pratique qui consiste à faire ses besoins naturels en plein air, et qui est la cause de plusieurs maladies mortelles pour des milliers d’enfants chaque jour, il faut, a-t-il préconisé, s’associer pour réussir et parvenir, d’ici 2020, à apporter une amélioration significative dans la vie d’au moins 10 millions d’habitants vivant dans des taudis.

Le directeur du Centre d’animation pédagogique de Koutiala, Soumana Niaré, qui présidait la cérémonie, en compagnie du chef de quartier de Hamdallaye, El Hadj Fodé Diawara, inscrira la cérémonie dans le cadre de la recherche de qualité de notre cadre de vie et de notre système éducatif. En fait, ajoutera-t-il, les menaces qui pèsent sur l’environnement dans le monde sont réelles et prennent une proportion de plus en plus inquiétante au fur et à mesure que l’homme, dans ses actions quotidiennes, agit négativement sur son environnement. L’environnement est un trésor commun et l’accès de tous à des toilettes est un droit, a-t-il conclu.

L’opportunité était propice pour les conseillers d’Alphalog de développer une animation relative à l’utilisation et à l’entretien des toilettes. Des banderoles ont édifié le public sur les enquêtes menées par l’équipe de l’ONG au sein de la population.

Pour l’entretien des toilettes, les écoles de Hamdallaye, Sogomougou et Tonasso ont reçu des balais, du savon, des gants et du grésil. La célébration de la Journée mondiale s’est clôturée par un sketch de sensibilisation présenté par le groupe scolaire de Tonasso sur l’utilisation des toilettes.

 

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: