Célébration de la Journée mondiale des toilettes au Niger : L’ONG internationale WATERAID brise le silence

Ousmane Dambadji (Niger)

 Le 19 novembre dernier, la commune urbaine de Tillabéry a abrité les manifestations de la célébration de la Journée mondiale des toilettes, édition 2013. C’est la première fois depuis l’institution de cette journée par les Nations-Unies en 2001 que cette commémoration se tient au Niger. Et celle-ci est l’œuvre de l’ONG internationale WATERAID. Au devant de la cérémonie, les premiers responsables de ladite ONG mais également de nombreux participants parmi lesquels le Secrétaire Général du Ministère de l’Hydraulique ainsi que les autorités administratives et coutumières de la région. Le thème retenu cette année est : «  les jurys citoyens » 

Le Directeur Pays de WaterAid Niger

Le Directeur Pays de WaterAid Niger

Selon un rapport de l’ONU, plus de 2,5 milliards de personnes, soit le tiers de la population mondiale n’a pas accès à l’assainissement. Ce qui n’est pas sans conséquences sur la santé, la dignité humaine, la sécurité, l’environnement et le développement économique et social.

Pays pauvre, dernier sur le plan de l’indice de développement humain, le Niger fait partie des pays où le taux d’accès à l’assainissement est très faible. Selon un rapport publié en 2012 par l’Institut National de la Statistique (INS), au Niger,  64,3% de la population urbaine dispose des latrines contre 7,21% en milieu rural. En choisissant la région de Tillabéry pour la célébration de cette journée mondiale des toilettes, les autorités et les partenaires au développement dont l’ONG WATERAID ont voulu mettre en exergue toute l’importance que peut revêtir l’assainissement dans le développement économique et social de nos communautés. La région de Tillabéry est la région la plus confrontée à la récurrence des maladies liées à l’eau par manque d’hygiène et d’assainissement dont le choléra. D’après le Gouverneur de cette région, Tillabéry, malgré sa richesse en eau de surface, dispose des taux de couverture le plus bas au Niger : 69,57% en eau potable et 7,21% en assainissement de base selon des statistiques de la fin 2012’’.

Depuis son institutionnalisation, le 19 Novembre 2001 par l’ONU, dans le but de permettre une plus grande accessibilité à l’assainissement, c’est pour la première fois que cette journée est célébrée au Niger. Et, elle est réussie d’un coup de maître, grâce à l’ONG WATERAID. Partenaire stratégique pour l’Etat du Niger, cette ONG exécute plusieurs projets d’accès à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement au profit des populations vulnérables  dans la région de Tillabéry mais également dans d’autres régions du Niger.

Selon le Directeur pays de WATERAID au Niger, Oumarou Hamani, l’objectif poursuivi par l’ONG est largement atteint. La mobilisation de la population, les messages développés et les engagements pris par les différents responsables administratifs nationaux et régionaux ont permis de franchir un nouveau cap dans le cadre de la sensibilisation sur l’importance de l’hygiène et l’assainissement.

Acteur très dynamique dans la sensibilisation de la population dans le domaine de l’hygiène et l’assainissement, le Réseau des Journalistes pour l’Eau, l’hygiène et l’Assainissement (REJEA) était présent à Tillabéry pour la célébration de cette journée mondiale des toilettes. Il a, à travers son président Dambaji Ousmane, interpelé les autorités de la 7ème République quant aux engagements qu’elles ont pris de faire de l’accès à l’eau potable et l’assainissement de qualité, leur cheval de bataille pour garantir la dignité à tous les nigériens, à travers leur programme de la renaissance et le Plan de développement économique et social (PDES). Une interpellation qui n’est pas restée lettres mortes dans la mesure où elle a amené les autorités administratives et coutumières à signer un engagement leur faisant désormais obligation de mettre la question de l’assainissement au devant de leurs priorités. Ce leitmotiv des autorités en faveur de la promotion de l’hygiène et de l’assainissement trouve justement son fondement dans le précieux slogan : « Vous avez dit assainissement, je m’engage ! »

A travers cet engagement, le REJEA compte recueillir le maximum de signatures pour mesurer la détermination des acteurs à faire la promotion de l’hygiène et de l’assainissement leur priorité ; cela afin de rattraper le retard accumulé dans l’atteinte de l’objectif du Millénaire pour le Développement relatif à l’assainissement, ce qui améliora ainsi la santé et les conditions économiques des femmes au Niger.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: