Amélioration du cadre de vie : 129 milliards de Fcfa pour la réalisation de 1.420 forages et 30.500 logements en Afrique

Idrissa SANE (Envoyé spécial)
 
Plus de 3 millions d’Africains auront accès à l’eau potable grâce à un fonds de 258 millions de dollars (environ 129 milliards de FCfa) qui servira également à la construction de 30.500 logements.
ABIDJAN (Côte d’Ivoire) – L’Agence d’exécution de Eaa a une mission essentielle dans les perspectives d’amélioration des forageindicateurs. En plus de l’accompagnement des acteurs, elle a aussi pour objectifs de créer les opportunités d’investissement et d’impulser le rythme à l’accélération de la réalisation des infrastructures. « L’ambition de cette entité est de contribuer à accroître le volume des investissements directs dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, aussi bien par les acteurs privés locaux qu’étrangers », informe le président du Conseil des ministres, Wassalké Boukhari. L’Agence a en ligne de mire plusieurs programmes. « Un vaste programme hydraulique d’un montant de 258 millions de dollars (environ 129 milliards de FCfa) est sur le point de démarrer dans 6 pays membres. Le programme vise à fournir, au cours des 4 prochaines années, un accès durable à l’eau potable à plus de 3 millions d’Africains », révèle-t-il. 
Dans ce cadre, il est prévu la construction de 200 forages, de 200 châteaux d’eau et la mise en place de 400 réseaux de distribution et 1.000 bornes fontaines. Le projet réserve la construction de 300 forages équipés de pompes au Tchad, alors qu’au Burkina Faso, au moins 3.000 ménages auront des raccordements domestiques, sans compter la réalisation de 270 forages. En Guinée, poursuit le président du Conseil des ministres, 600 forages non fonctionnels seront réhabilités et 500 nouveaux forages construits, tandis que 50 nouveaux systèmes de distribution simplifiés seront mis en place. Au total, 150 forages et 150 châteaux d’eau verront le jour au Cameroun où seront réhabilités 750 réseaux de distribution et 1.500 bornes fontaines. « Plusieurs autres contrats de ce type sont en cours de négociation », précise Wassalké Boukhari.  
Aujourd’hui, l’Agence intergouvernementale panafricaine pour l’Eau et l’assainissement pour l’Afrique a montré que l’habitat décent peut aider à disposer d’infrastructures de base. C’est pour cela qu’un important projet de logements sociaux sera exécuté dans plusieurs pays. « D’importants programmes d’habitat intégré vont bientôt démarrer : ils porteront sur 10.000 logements en Guinée, 5000 au Sénégal, 5000 en Ouganda, 500 au Ghana et 10.000 au Burkina Faso. Pour le cas de ce dernier pays susmentionné, 50 unités de logement pilote ont déjà été réalisés et seront suivies par la construction de 500 autres », soutient le président du Conseil des ministres. Globalement, 1420 forages et  30.500 logements seront réalisés dans plusieurs pays membres. 
Ces acquis sont enregistrés grâce à la création d’un espace favorable à l’émergence d’un partenariat dynamique et aussi à la confiance que les pays membres accordent à l’Agence. « Si Eaa a pu jouer ce rôle de mobilisation des ressources financières, c’est parce que la signature des contrats-programmes entre l’institution et les gouvernements des pays concernés a pu créer un cadre favorable à la mise en place de ces partenariats. Ces contrats-programmes sont l’aboutissement du premier Plan stratégique de l’histoire de l’organisation », se félicite Wassalké Boukhari.
ACCES AUX FINANCEMENTS : Vers un fonds d’appui aux initiatives pour l’eau et l’assainissement 
L’Agence intergouvernementale panafricaine de Eaa projette de mettre en place un fonds d’appui aux initiatives pour l’eau et l’assainissement. 
ABIDJAN (Côte d’Ivoire) – L’Agence intergouvernementale panafricaine pour l’Eau et l’assainissement pour l’Afrique (Eaa), qui a réalisé des efforts considérables, se projette dans le futur. Les défis sont immenses et exigent la mobilisation de plus de financements, la synergie des actions et la mutualisation des bonnes pratiques. C’est dans cette perspective qu’Eaa, qui compte 32 pays, a décidé d’ouvrir de nouveaux chantiers. «  Nous avons entamé certains chantiers importants pour le secteur en Afrique », fait savoir le président du conseil des ministres de Eaa. Il est prévu de mettre en place un fonds d’appui aux initiatives pour l’eau et l’assainissement qui aidera les entrepreneurs à avoir accès aux financements.  
« Le fonds d’appui aux initiatives pour l’eau et l’assainissement a pour vocation de faciliter aux entrepreneurs un accès rapide et aisé aux financements permettant d’améliorer et d’étendre les services, mais aussi de promouvoir les investissements des petites et moyennes entreprises qui œuvrent dans le secteur de l’eau potable et de l’assainissement », annonce Wassalké Boukhari. Ce fonds servira aussi à la mise en place des solutions pour répondre aux besoins des populations et à l’appui des institutions de microfinance dans la structuration et le développement de nouveaux produits de financement. De plus, un travail est en train d’être fait pour la coordination régionale des interventions au profit du secteur de l’eau et de l’assainissement, notamment en fédérant et en renforçant la collaboration avec des organisations économiques d’intégration ou de développement, comme le Conseil des ministres africains de l’Eau (Amcow), l’Uemoa, la Boad, la Bdeac, la Sadc, la Ceac, la Cedeao…

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: