Rencontre « B to B » au Forum d’Abidjan : Le Bénin décroche deux signatures de lettres d’intention pour le financement de trois projets

Alain TOSSOUNON (Envoyé spécial)

Signature Convention

Destinées à aller à l’assaut des partenaires potentiels pour les convaincre de financer des projets fiables, les rencontres « B to B » constituent l’un des grands enjeux du Forum de Haut Niveau. Après une journée, le Bénin s’en sort bien avec la signature de deux lettres d’intention pour le financement de trois projets relatifs à la construction de barrages hydroélectriques à usage multiple a Vossa et Bétérou et l’alimentation en eau potable des villes de Savè, Dassa,  Glazoué ; Tchaourou et Parakou.

Le Bénin fait sensation au Forum d’Abidjan. Car, au bout d’une seule journée de négociation, il saisit deux opportunités d’affaires pour la réalisation de trois projets.

Le premier partenaire que notre pays le Bénin représenté à ces négociations par le Directeur General Adjoint, ……a réussi à convaincre, est le Groupe Turque NUROL pour le financement du projet de barrages hydroélectriques à usage multiple de Vossa et de Bétérou.

En effet, sous l’égide de l’Agence EAA, structure organisatrice et de facilitation, les négociations ont porté leurs fruits et le groupe turque NUROL, spécialisé dans la construction des bâtiments, des ponts, des routes, de tunnels,  des viaducs, installation électrique et des grands travaux industriels de génie civil et de fabrication , a manifesté clairement sa volonté de financer ce projet.

Avant  la cérémonie de signature, c’est Adama SANOGO de EAA qui a signifié à la délégation béninoise  que le projet qui intéresse les partenaires  dans la liste soumise, est celui de la réalisation des barrages hydroélectriques à usage multiple de Vossa et de Bétérou. Et, au nom de la partie béninoise, le Directeur Général Adjoint de l’Eau à présenter les caractéristiques des deux barrages qui constituent aujourd’hui, une priorité du gouvernement du Bénin. Parce que non seulement, ces barrages permettront une meilleure alimentation en eau potable des populations, l’amélioration de la production agricole et du bétail, mais aussi d’apporter de l’énergie électrique aux communautés de ces deux localités  et leurs environs.  La réalisation du barrage de Vossa produira environ 210 Giga watt,  permettra d’irriguer environ 25 000 hectares de terre cultivable, et d’alimenter en eau potable  environ 600 000 habitants. Celui de Bétérou au nord du Bénin,  avec une production en énergie de 57 Méga watt d’électricité attendue, favorisera une mise en valeur de 3 000 hectares de terres irrigables et d’alimenter en eau potable, 500 000 personnes.

Le partenariat entre le Groupe TAHAL et le Bénin sur la bonne voie

La deuxième signature intervenue le même jour, est intervenue entre le groupe TAHAL, une société internationale basée aux Pays-Bas avec deux bras principaux – Tahal actifs BV, pour les investissements stratégiques , et Tahal Group BV , et le gouvernement du Bénin. Cette signature concerne  le Projet d’alimentation en eau potable des villes de Savè ; Dassa-Zoume et Glazoué et celui de l’alimentation en eau potable des villes de Tchaourou et Parakou. Quand on connait le profil hydrogéologique difficile de cette zone de Savè ; Dassa-Zoumé et Glazoué qui rend périlleux le captage d’eau et la situation des populations des villes de Tchaourou et Parakou  presque condamnées à mobiliser des eaux de surface, on peut à juste titre dire qu’il y a une lueur d’espoir avec cette manifestation d’intérêt.

Déjà, pour connaitre le terrain, le groupe Tahal a exprimé aux autorités béninoises, sa volonté d’effectuer une visite de terrain dans les prochains jours pour  mieux appréhender les contours des deux projets. Notons que le groupe Tahal a été créé en 1952 dans le but de satisfaire le plus grand défi d’Israël à savoir : transformer ses anciennes terres arides en zone fertile  à commencer par la conception du projet national de distribution de l’eau et  de nombreux projets d’infrastructures nationaux. Depuis, Tahal est devenu un acteur incontournable dans  le secteur de l’eau, l’assainissement et le développement agricole, avec une expertise reconnue en matière de mobilisation de fonds et d’investissements.

Avouons-le, même si on est encore à l’étape de manifestation d’intérêt, le Bénin tire progressivement son épingle du jeu de ce forum. Ce qui suscite une certaine jalousie des autres pays qui n’ont pas encore réussi a séduire des partenaires.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: