‘’SOS POUR LA BAIE LAGUNAIRE DU PLATEAU¨

BAIE LAGUNAIRE 02

Abidjan, la  perle des lagunes¨. Voici  là  une dénomination bien connue de tous, qui ne laissait personne indifférent vu la grandeur de ses grattes ciel et son reflet balnéaire comparable aux grandes villes occidentales telles Manhattan, Paris. Oui, la beauté de la capitale économique ne pouvait se dissocier de son plan d’eau lagunaire qui naguère  faisait la fierté des riverains. Les Ivoiriens se targuaient d’avoir la ville la plus belle et la plus propre de la sous région. Ce qui avait pour effet de susciter l’engouement des touristes pour la destination Côte d’Ivoire. Hélas nous ne pouvons que regretter ces moments, tant le spectacle qui s’offre désormais à nous n’est que tristesse, désolation et amertume. C’est un constat de l’état de dégradation très avancée de l’ensemble des baies et plans d’eau lagunaires d’Abidjan, un lieu ou se côtoient tas d’immondices de tout genre et odeurs nauséabondes qui ont un impacte considérable sur l’environnement et qui affecte directement la santé de la population. Cette pollution lagunaire menace sérieusement la vie des Abidjanais qui ne peuvent que constater avec impuissance cet état de fait, qui se résume en une seule interrogation :

Mais comment sommes nous arrivé jusque là ?

Une chose est certaines tous sommes coupables. !

C’est dire que les causes de cette pollution semblent être méconnus des populations et donc surprennent plus d’un car tous s’étonnent du devenir de ce plan d’eau lagunaire qui, si personne n’y prend garde serait en voie de disparition.

C’est le lieu de tirer la sonnette d’alarme sur un cas de santé publique vu la trop grande proximité des riverains qui pour certain ne vivent que grâces aux activités de pêche que favorisent la lagune Ebrié- notamment les populations des nombreux villages aux alentours de ladite lagune. Il y a urgence d’appeler à une prise de conscience des populations riveraines qui devraient adopter des comportements beaucoup plus citoyens quand à la protection de cette eau qui participent à l’équilibre atmosphérique et naturelle de la ville d’Abidjan. Les autorités Ivoiriennes se doivent à leur tour de prendre des résolutions allant de l’assainissement du plan d’eau, à la dépollution des sites à risque et au débourbage de certains endroits déjà dépourvu d’eau.

La baie lagunaire abidjanaise est notre bien commun, œuvrons donc à sa survie, c’est un cri de cœur que nous lançons à l’endroit de tous, nous avons pour devoir de sauver la Lagune Ebrié ainsi que sa perle qu’est Abidjan.

Kanzli Mideh, WASH JNCI

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: