Promotion de l’intégrité dans le secteur Wash au Bénin: Les professionnels des médias et les OSC affûtent leurs armes

Avec le soutien financier du réseau WIN, le Partenariat national de l’eau du Bénin (PNE-Bénin) en collaboration avec le Réseau des Journalistes du Bénin pour l’Eau et l’Assainissement (RJBEA), a organisé une formation au profit  des femmes et hommes des médias et des acteurs des Organisations de la société civile (OSC) du secteur Wash. Au terme de cette session portant sur le thème : « Promotion de l’intégrité pour l’effectivité du droit à l’eau et à l’assainissement : cadre de mise en œuvre et rôles des médis et de la société civile au Bénin », les participants ont pris l’engagement désormais, d’être des défenseurs de l’intégrité et de militer pour le respect du droit à l’eau et à l’assainissement.  C’était du 27 au 28 décembre à l’hôtel Bel Azur de Grand-Popo.

Alain TOSSOUNON (Bénin)

Photo winRenforcer les capacités des professionnels des médias et des Organisations de la société civile sur l’intégrité et la lutte contre la corruption dans le secteur de l’eau et l’assainissement. C’est l’objectif de cette session de formation destinée également, à amener les participants à s’approprier le concept du droit à l’eau et à l’assainissement, et à s’engager pour l’intégrité, la lutte contre la corruption et le plaidoyer dans ce secteur. De même, au terme de cette session, les participants devront se familiariser avec les méthodes et outils d’analyse prospective de la corruption et de l’intégrité dans le secteur de l’eau, notamment l’outil de diagnostic “Evaluation Annotée de l’Intégrité de l’Eau (EAIE)” développé par le réseau WIN.

En initiant cet atelier de renforcement de capacités, le PNE-Bénin ambitionne d’outiller les deux catégories d’acteurs sur les meilleures stratégies de lutte contre la corruption et de promotion de l’intégrité dans le secteur de l’eau. Une façon de les encourager à internaliser leur rôle en matière de promotion de l’intégrité et de lutte contre la corruption dans le secteur Wash.

En ouvrant les travaux, le coordonnateur du PNE-Bénin, Armand Houanyé, a signalé que la session de formation s’inscrit dans le cadre de la collaboration fructueuse entre le PNE-Bénin et  le Réseau des Journalistes du Bénin pour l’Eau et l’Assainissement (RJBEA) qui a démarré depuis octobre 2007. Un partenariat dynamique rendu possible grâce au soutien financier de l’ambassade des Pays-Bas au Bénin. Se félicitant de la présente session soutenue par le Réseau pour l’intégrité dans le secteur de l’eau (WIN, Water integrity network), il a précisé qu’elle permettra de faire des journalistes et des OSC intervenant dans le secteur Wash, de s’investir dans la promotion de l’intégrité dans le secteur de l’eau et assainissement et de combattre la corruption qui gangrène le secteur. Pour le coordonnateur, la corruption est un phénomène international qui touche tous les secteurs et qui constitue un facteur de privation  du droit à l’eau et à l’assainissement surtout pour les plus pauvres. Un grand défi à relever, a-t-il ajouté.

La brève intervention du coordonnateur a laissé place aux différentes modules qui pendant deux jours, ont permis aux professionnels des médias et aux OSC, d’améliorer leur compréhension du concept d’intégrité et de leur rôle. Il s’agit du «Droit à l’eau et à l’assainissement au Bénin, réalités, défis, et approches de mise en œuvre » , « Evaluation de la perception de la corruption et de ses impacts dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, pertinence, approche, méthodes et outils ». Après ce deuxième module qui a permis de mieux appréhender les principales formes de corruption dans le secteur Eau et assainissement avec quelques exemples, les impacts de la corruption, les principaux moteurs et ressorts de la corruption. Sur la base des connaissances acquises, les participants en groupe de travail, ont procédé à la « Cartographie des risques de corruption dans le secteur de l’eau et l’assainissement ». Un exercice qui a permis d’identifier les niveaux possibles de risques de corruption au niveau du secteur au Bénin. La quatrième session de formation a mis fin à la journée. Elle a porté sur le thème « Evaluation de l’intégrité dans le secteur  de l’eau et de l’assainissement au moyen de l’EAIE et restitution des résultats de l’application de l’outil au secteur de l’eau potable en milieu rural  » présenté par le coordonnateur du PNE Bénin, Armand Houanyé.

Une feuille de route pour des engagements

Edifiés par les exposés et après  avoir suivi le module portant sur le thème du « Plaidoyer pour l’eau et l’assainissement, stratégie, approche, méthodes et outils », les participants ont décidé dorénavant de combattre la corruption et de défendre l’intégrité dans le secteur.

Un engagement qui s’est traduit par l’élaboration et la mise en œuvre d’une feuille de route. Alors que les acteurs des Organisations de la société civile ont décidé de réaliser des études pour identifier les risques de corruption dans certaines communes cibles et faire la promotion des outils de l’intégrité et valeurs de WIN, les professionnels des médias, se sont engagés à alerter l’opinion sur les cas de corruption à travers des productions. Les deux acteurs projettent également de mener un plaidoyer pour plus de transparence dans la gestion du secteur Wash au Bénin. La session a pris fin sur une note de satisfaction et les participants sont repartis aguerris prêts  à combattre la corruption et militer pour l’intégrité et la transparence dans le secteur Wash.

One Trackback to “Promotion de l’intégrité dans le secteur Wash au Bénin: Les professionnels des médias et les OSC affûtent leurs armes”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: