Douala: Pénurie organisée a la zone industrielle Bassa.

Oriane Alix et Gertrude Fernande
kado2005_2006@yahoo.fr
gerferneu1@yahoo.fr
Equinoxe TV Douala Cameroun

Coup de colère des habitants de la zone industrielle Bassa dans l’arrondissement de Douala 3ieme. Cette population privée d’eau potable depuis des mois a stoppe net les travaux d’aménagement de la route secondaire qui traverse le quartier.

Les installations d’eau qui alimentaient le quartier, ont été détruites pendant les travaux. ‘’Ils ne se souci de rien les manœuvres qui travaillent ici. Ils ont casse tous les tuyaux et ont continuent sans gêne aucune de travailler, nous étions donc obliger d’aller arrêter ces travaux’’ lance un homme, visiblement le meneur de troupe. ‘’Cest grave seulement ici, nous nous ravitaillons très loin d’ici, un coin d’eau sale a nul autre pareil. Cette eau nous laisse des boutons, le corps est tout pourri à cause de l’eau. Nous avons des toilettes internes, quand tu pars pour les selles, il faut 10 litres pour chasser. Vraiment ils doivent tout mettre en œuvre pour nous rétablir l’eau’’ vocifère un autre, pas loin du précédent. Vivre sans eau est devenu le chemin de croix de ces populations. Ici, on parle déjà de trois morts de suite de cholera dans le coin a cause de l’absence d’eau potable. C’est encore plus difficile pour le centre médical d’arrondissement d’Oyack qui ne peut fonctionner sans eau, comme l’explique le surveillant général du centre. ‘’ Nous essayons nous même de payer les gars pour aller nous chercher de l’eau dans d’autres site pour nous ravitailler ici, et qu’on puisse fonctionner. Nous n’avons pas de choix. Dans la nuit quelques gouttes peuvent s’échapper du robinet pendant quelques minutes, mais en journée, rien’’. Le chef de chantier M. Ymele, dit pourtant être entrain de résoudre progressivement le problème. ‘’Dans mon contrat, il est prévu le déplacement du réseau Camwater, les fouilles sont passe, nous rétablissons progressivement. Quand nous faisions la fouille au fur et a mesure nous étions entrain d’établir le réseau’’. Une équipe de la Camerounaise des Eaux a fait le déplacement des lieux du soulèvement. L’entreprise en charge de l’eau au Cameroun, reproche à l’entrepreneur des travaux de n’avoir pas pris attache avec la CDE, au début des travaux, histoire de limiter les dégâts.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: