Après 25 ans de vie sans eau potable : Les populations de Kétomé au Bénin crient leur ras-le-bol

A Kétomé, un village situé dans la commune de Sèmé-Podji à quelques kilomètres de la capitale économique du Bénin, jamais de leurs vies, les populations n’ont vu et bu de l’eau potable. Désabusées, elles sont descendues dans la rue pour réclamer justice.

Depuis leur existence, les 5 000 habitants de ce village, ont toujours consommé de l’eau insalubre. « On n’a jamais bu de l’eau potable dans ce village, on boit ici de l’eau souillée du puits et de la rivière», nous confie Latif Agnidé, un habitant du village. Résultat, il nous signale  qu’à cause de la mauvaise qualité de l’eau, les populations du village font fréquemment  face aux notamment la diarrhée et les infections génitales. » Tout ceci fait que les habitants cherchent de  l’argent mais ils dépensent tout au centre de santé pour se soigner », s’alarme-t-il. Une situation que les populations ont décidé de mettre fin en descendant dans les rues pour une marche de protestation le 17 janvier 2012. Désabusés, ils vont voulu manifester leur ras-le-bol après plusieurs décennies de vie sans eau potable. Dans leur motion, les habitants ont dénoncé les conditions précaires et difficiles dans lesquelles ils vivent, et l’indifférence des autorités politico-administratives. Car, malgré la présence d’un château d’eau de la Société nationale des eaux du Bénin (SONEB) qui a jusque là, le monopole de fourniture et de distribution d’eau potable,  sur le territoire de ce village, les habitants ne boivent que de l’eau d’un puits ou de l’eau de la rivière. Et selon les témoignages, cette situation dure depuis plus de 25 ans.

Selon le conseiller local, Laurent Dossou, ce n’est pas des moyens qui manquent aux gouvernements central et local. Mais, pour lui, ces autorités n’en n’ont jamais fait leur priorité. Prenant ses responsabilités, il a entrepris de rencontrer les autorités en charge de l’eau. Mais, ces démarches n’ont jamais abouti.  Car, la société étatique de distribution d’eau lui a opposé un devis de 114 000 000 FCFA pour des populations qui, dans leur grande majorité, vivent en dessous du seuil de pauvreté.

Une situation inacceptable pour le village dont les habitants ont décidé de se faire entendre par les autorités politico-administratives. Un objectif atteint pour l’heure, puisque le représentant du maire qui a reçu les populations et la motion a décidé de transmettre fidèlement leur message.

Ainsi, si elles sont reparties reprendre le chemin du puits et de la rivière, ces populations disent enfin avoir brisé le mur du silence pour dénoncer tout haut, ce mépris des autorités centrales et locales. Et en attendant la réaction de ces autorités, elles se disent à moitié soulagées.

 Alain TOSSOUNON

Tags: ,

One Trackback to “Après 25 ans de vie sans eau potable : Les populations de Kétomé au Bénin crient leur ras-le-bol”

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: