Archive for ‘Abidjan’

August 17, 2013

ABIDJAN SUR LA ROUTE DU FORUM DE HAUT NIVEAU DE L’EAU ET L’ASSAINISSEMENT POUR TOUS

Abidjan a la lourde charge et l’honneur d’organiser et d’abriter 

la 3ème édition du FORUM DE HAUT NIVEAU

sur l’Eau et l’Assainissement pour tous (EAA)

 

_MG_3552

 

A l’initiative de l’Agence intergouvernementale panafricaine “Eau et assainissement pour l’Afrique” (EAA) et en collaboration avec le gouvernement ivoirien, l’édition 2013 du forum africain annuel de haut niveau sur l’eau et l’assainissement pour tous, auquel sont attendus près de 1000 participants, qui se tiendra du 21 au 23 Novembre 2013, vise à mettre à la disposition des différents décideurs et acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique une plateforme d’échanges et d’influence et favoriser ainsi des décisions et actions concrètes en faveur de l’hygiène, l’assainissement et l’eau potable (HAEP) sur le continent.

Le thème de l’édition 2013 est : “Promotion d’une coopération vivante et efficace entre les pays du sud pour accélérer l’accès à l’hygiène, l’assainissement et l’eau potable pour tous en Afrique”.

Mais Avant cette date, une cérémonie relative au lancement des activités préparatoires dudit forum, s’est tenue le jeudi 25 juillet dernier au ministère des Affaires étrangères de la Côte d’Ivoire à Abidjan-Plateau. Objectif, procéder à la mise en route effective de l’édition 2013 par les autorités ivoiriennes. Celle ci a vu la présence effective de M. Ahoutou Koffi,directeur de cabinet adjoint du ministre de l’Economie, représentant le Premier ministre Daniel Kablan Duncan qui n’a pas manqué de dire l’engagement du gouvernement ivoirien à soutenir l’initiative africaine en créant le cadre institutionnel en vue de contribuer pleinement à l’atteinte des objectifs du millénaire pour le développement(OMD) en 2015 en matière d’eau et d’assainissement.

Il a, au nom du Premier ministre, lancé l’édition 2013 du forum de haut niveau non sans exhorter à un renforcement des capacités des acteurs de l’eau et de l’assainissement, de la santé et autres spécialistes, avant le rendez-vous de novembre prochain.

M.Idrissa Doucouré, le secrétaire exécutif de l’agence EAA, structure africaine chargée des questions d’eau et d’assainissement, également présent à cette cérémonie a insisté sur l’objectif majeur de l’édition 2013 qui est de procéder à l’émergence de partenariats sud-sud, le développement des opportunités d’affaires et des alliances stratégiques pour le renforcement des capacités techniques et institutionnelles ainsi que le partage de connaissances et de savoir-faire des Etats.

eaalogo_25

Après cette étape de lancement, s’est le lendemain 26 juillet 2013 au 26e étage de la tour D au cabinet du ministre Mamadou Sanogo chargé de la Construction, du logement, de l’Assainissement et de l’urbanisme, la signature d’accord entre le gouvernement ivoirien et l’agence EAA pour la période 2013-2015. Le gouvernement ivoirien représenté par le ministre Mamadou Sanogo, de réitérer à l’EAA, son engagement à œuvrer pour l’atteinte des OMD avec un investissement de près de 24 milliards en matière d’eau et d’assainissement.

EAA

Notons que pour cette édition, il est souhaité que  à toutes les parties prenantes et hauts responsables du secteur de l’hygiène, de l’assainissement et de l’eau potable en Afrique, notamment des chefs d’Etat et de gouvernement, des ministres en charge des questions d’eau et d’assainissement en Afrique, des ministres en charge des finances des pays africains et des partenaires techniques et financiers du nord et du sud constitués pour l’essentiel de banques d’import-export, de chercheurs, d’investisseurs, d’ONG et d’organisations d’intégration et de développement, s’y impliquent résolument.

Créée en 1988, l’Agence intergouvernementale panafricaine “Eau et assainissement pour l’Afrique” (EAA), dont le siège est basé dans la capitale burkinabé, combine, à travers des systèmes intégrés, l’optimisation des approches techniques et scientifiques et les mécanismes de financement novateurs des 32 pays membres pour le développement de solutions en réponse aux problèmes d’eau et d’assainissement sur le continent africain.

Souhaitons plein succès à ce forum, une chose : “ALLEZ! TOUS SUR LA ROUTE DU FORUM”

 

K.M

August 17, 2013

‘’SOS POUR LA BAIE LAGUNAIRE DU PLATEAU¨

BAIE LAGUNAIRE 02

Abidjan, la  perle des lagunes¨. Voici  là  une dénomination bien connue de tous, qui ne laissait personne indifférent vu la grandeur de ses grattes ciel et son reflet balnéaire comparable aux grandes villes occidentales telles Manhattan, Paris. Oui, la beauté de la capitale économique ne pouvait se dissocier de son plan d’eau lagunaire qui naguère  faisait la fierté des riverains. Les Ivoiriens se targuaient d’avoir la ville la plus belle et la plus propre de la sous région. Ce qui avait pour effet de susciter l’engouement des touristes pour la destination Côte d’Ivoire. Hélas nous ne pouvons que regretter ces moments, tant le spectacle qui s’offre désormais à nous n’est que tristesse, désolation et amertume. C’est un constat de l’état de dégradation très avancée de l’ensemble des baies et plans d’eau lagunaires d’Abidjan, un lieu ou se côtoient tas d’immondices de tout genre et odeurs nauséabondes qui ont un impacte considérable sur l’environnement et qui affecte directement la santé de la population. Cette pollution lagunaire menace sérieusement la vie des Abidjanais qui ne peuvent que constater avec impuissance cet état de fait, qui se résume en une seule interrogation :

Mais comment sommes nous arrivé jusque là ?

Une chose est certaines tous sommes coupables. !

C’est dire que les causes de cette pollution semblent être méconnus des populations et donc surprennent plus d’un car tous s’étonnent du devenir de ce plan d’eau lagunaire qui, si personne n’y prend garde serait en voie de disparition.

C’est le lieu de tirer la sonnette d’alarme sur un cas de santé publique vu la trop grande proximité des riverains qui pour certain ne vivent que grâces aux activités de pêche que favorisent la lagune Ebrié- notamment les populations des nombreux villages aux alentours de ladite lagune. Il y a urgence d’appeler à une prise de conscience des populations riveraines qui devraient adopter des comportements beaucoup plus citoyens quand à la protection de cette eau qui participent à l’équilibre atmosphérique et naturelle de la ville d’Abidjan. Les autorités Ivoiriennes se doivent à leur tour de prendre des résolutions allant de l’assainissement du plan d’eau, à la dépollution des sites à risque et au débourbage de certains endroits déjà dépourvu d’eau.

La baie lagunaire abidjanaise est notre bien commun, œuvrons donc à sa survie, c’est un cri de cœur que nous lançons à l’endroit de tous, nous avons pour devoir de sauver la Lagune Ebrié ainsi que sa perle qu’est Abidjan.

Kanzli Mideh, WASH JNCI

April 27, 2012

OOOOOOUUUUUUUUUFFFF ENFIN, LE LIQUIDE QUI SAUVE POUR DUEKOUE!!! L’EAU POTABLE!!!

La région la plus meurtrie de la guerre, celle là même qui a subit le lourd tribu de cette sale guerre qu’a connue la Côte d’Ivoire, pousse aujourd’hui un ouf de soulagement!

Fini les problèmes d’eau potable à Duékoué ville située dans la région du Tonkpi à l’Ouest du pays.
Depuis le lundi 23 Avril, en début d’après midi, le chef de l’Etat ivoirien a procédé à l’inauguration des travaux de renforcement de la production d’eau potable. Il était 13h lorsque le président Ouattara a tourné le bouton qui fait sortir le précieux liquide du robinet. c’est une installation d’une unité de traitement d’eau de 60m3/ heure située derrière le rocher, sur l’axe Duékoué-Bangolo. Le coût des travaux réalisés par la SODECI (Société de Distribution d’Eau de Côte d’Ivoire),dans le cadre du Programme Présidentiel d’Urgence (PPU), est estimé à 300millions de francs CFA.
Selon les informations recueillies sur place, la ville de Duékoué, peuplée de 72.500 habitants, est alimentée en Eau potable par une unité de traitement de 800m3/jour construite en 1978.
Devenue vétuste et saturée, elle n’arrive plus à couvrir les besoins de la ville qui s’élèvent, en 2012, à 1650m3/jour. Soit un déficit de 850m3/jour. Ainsi,soucieux du bien-être des population le gouvernement a décidé de renforcer la production dans ladite localité,par la fourniture et l’installation d’une unité compacte de traitement de 1440m3/jour et dont les travaux ont démarrés en décembre 2011.
Quant à la mise la mise en service, elle s’est faite le lundi 23 Mars 2012. il faut préciser que l’installation de cette station permet d’assurer normalement la desserte en eau potable de la ville. Et ce, jusqu’à l’horizon 2020.

Qu’à l’instar de la ville de Duékoué, le gouvernement se penche également davantage sur les autres localités du pays qui souffre le martyre, faute d’eau potable!!! Mais toutefois cette action est à louer car cette unité va permettre d’étendre le réseau de distribution du PRÉCIEUX LIQUIDE à toute la ville et réduire le taux de mortalité lié au manque d’eau potable.

KANZLI MIDEH

April 6, 2012

PETIT DÉJEUNER DES DIRECTEURS DE CABINET POUR L’APPROBATION DE LA DÉCLARATION D’ENGAGEMENT DE LE CÔTE D’IVOIRE A L’INITIATIVE DU SWA

CE MERCREDI 04 AVRIL DANS LA SALLE DE CONFÉRENCE DE l’UNICEF A ABIDJAN, S’EST TENUE LA DERNIER ATELIER DE TRAVAIL SUR LES ENGAGEMENTS DE LA CÔTE D’IVOIRE AU FORUM DE HAUT NIVEAU QUI AURA LIEU A WASHINGTON LE 20 AVRIL 2012!!

LES ENGAGEMENTS VOUS SERONT PUBLIES TRÈS PROCHAINEMENT !

PARTICIPANTS A CE ATELIER: TOUS LES DIR-CAB DES MINISTÈRES DE TUTELLE!!!!

- MINISTÈRE DE L’ECONOMIE ET DES FINANCES
-MINISTÈRE DE LA CONSTRUCTION DE L’ASSAINISSEMENT ET DE L’URBANISME
-MINISTÈRE DES INFRASTRUCTURES ECONOMIQUES
-FONDS DES NATIONS UNIS POUR L’ENFANCE (UNICEF)
-EAU ET ASSAINISSEMENT POUR L’AFRIQUE ( EAA)
- LE RÉSEAU DES JOURNALISTES POUR L’EAU POTABLE, L’HYGIÈNE ET L’ASSAINISSEMENT SECTION CÔTE D’IVOIRE ( WASH-JNCI)

March 12, 2012

LANCEMENT OFFICIEL DE L’AGENCE INTERGOUVERNEMENTALE PANAFRICAINE EAU,ASSAINISSEMENT POUR L’AFRIQUE!!J

March 12, 2012

LES ENJEUX DE LA COMMUNICATION AU SERVICE DE L’EAU

Par 

Pierre-Marie Grondin,

Secrétaire Exécutif du PS-Eau.

Les enjeux de la communication et des nouvelles technologies de l’information sont constamment présents dans les discours politiques et les médias. Les questions liées à l’eau ne font elles que de très épisodiques apparitions sur le devant de la scène. Il faut des catastrophes (inondations, sécheresses massives…) pour que l’attention se porte sur cet élément vital, rare et stratégique.

Pourtant, que ce soit à La Haye en mars 2000 ou à Stockholm en août de cette même année, les constats alarmistes se succèdent, aussi bien en matière de diminution de la qualité de la ressource que de difficultés d’accès pour les plus pauvres. Les expériences et les compétences en matière de préservation de la ressource et d’amélioration de l’accès à l’eau existent bel et bien ; malheureusement, elles restent trop souvent connues de petits cercles d’initiés. Pour se faire entendre, les professionnels et les bénévoles mobilisés autour de la cause de l’eau doivent associer de plus en plus les politiques et les médias à leurs actions. C’est en soulignant les enjeux politiques, économiques et sociaux de la maîtrise de l’eau qu’ils pourront mobiliser ces milieux, et partant, l’ensemble de la population.

Les détenteurs des nouvelles technologies de l’information se doivent de répondre à cet appel ne serait-ce que pour justifier le battage qui est fait autour du « potentiel » économique et social de leurs outils, ne parviendront à assumer le rôle social qu’ils revendiquent que s’ils s’impliquent aux côtés de ceux qui, au jour le jour, permettent à quelques centaines de milliers de personnes d’accéder à de meilleures conditions de vie (santé, accès à l’eau, etc.). Enfin, à l’instar de la Taxe Tobin, une part de l’information et des moyens qui y sont consacrés devrait être réservée à l’amélioration les conditions de vie des hommes ; l’accès à une eau saine en étant un des éléments principaux.

March 9, 2012

DEUXIÈME ATELIER DE PRÉPARATION POUR LE SWA

Il s’est tenu ce mardi 06 mars 2012 dans la Salle de conférence de la Tour au plateau (Abidjan) de 09h à 13h, le deuxième Atelier technique du processus préparatoire national pour la participation de la Côte d’Ivoire à la deuxième réunion de haut niveau sur l’assainissement et l’eau potable pour tous, qui se tiendra à Washington (Etats Unis) :

“Rédaction et adoption de la déclaration d’engagements de la Côte d’Ivoire.”

Plusieurs institutions et organisations y ont pris part. Tous les ministères de tutelle, l’UNICEF, WASH-JNCI et bien d’autres encore.

WASH-JNCI

DES PARTICIPANTS A ATELIER. Photo: KANZLI MIDEH

January 18, 2012

L’EAU POTABLE DENRÉE RARE A ABIDJAN!!!!

Depuis plus de deux semaines les populations d’Abidjan notamment, celles des communes de la cité sir de Cocody, route de BINGERVILLE ( banlieue d’Abidjan) et celle de la plus grande commune d’Abidjan, Yopougon, souffre de manque d’eu potable.

Follow

Get every new post delivered to your Inbox.

Join 875 other followers